YOU’RE NEXT *

5 Oct

1sur5 Rinnnnnnnngâaard ! Des inconnus masqués agressent une famille réunie exceptionnellement. Naturellement, un doute nous poursuit tout le long du jeu de massacre : et s’il y avait des complices dans la maison ; et si certains savaient à l’avance ?

Au programme de ce film d’horreur, bande-son boursouflée (mais pas sans charmes), contrastes beaufs, suspense raté, psychologie désuète et protagonistes résolument nuls. Outre la violence outrée, You’re Next mise sur les conflits entre les protagonistes assiégés et l’explosion de leurs névroses. Le ridicule a toute sa place, c’en est presque pince-sans-rire. Mais ce n’est pas ainsi qu’on accouche d’un survival épais, ni qu’on génère la tension ou l’attachement.

You’re Next est un strict film de genre, parcouru de références cinéphiles… on compte ses pouces, on en a vu mille de cet acabit. Ce n’est pas spectaculairement mauvais, juste banal et terne (la présentation est effroyablement lourde et pâteuse). Pourquoi tellement de bruit pour… rien de plus que d’habitude !? Une forte minorité de cinéphages a soudain découvert le home invasion ?

Au-delà des effets et de la structure conventionnelles et parfois anachroniques, reste une notable idée graphique avec ces costumes de circonstance affichés dans la promotion pour imposer une identité visuelle, patente mais ratatinée.

Note globale 33

Page Allocine & IMDB

Suggestions… American Nightmare + Mother’s Day

.

Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

9 Réponses to “YOU’RE NEXT *”

  1. Princécranoir octobre 5, 2013 à 10:25 #

    Globalement du même avis, j’ai quand même, au regard de ce blâme virulent, envie de sauver l’héroïne aux ressources insoupçonnées, et une circulation des personnages assez réussie (mais pas révolutionnaire, je suis d’accord, mais qui fera mieux que Carpenter dans « Halloween » ?). Concernant le fond, je suis en revanche assez d’accord, on l’atteint bien souvent.

    • zogarok octobre 7, 2013 à 13:41 #

      Personne ne peut dépasser « Halloween », mais on peut briller dans le même registre et l’égaler sur un terrain comparable. Le problème de You’re next, c’est qu’il cumule les clichés paresseux d’aujourd’hui et les vieilles cartouches dépassées. Ce film n’a rien à lui (sinon ses masques et une certaine tenue, grâce aux lieux de l’action). Le plus pitoyable étant la « psychologie » des personnages.

  2. Voracinéphile octobre 5, 2013 à 19:20 #

    Toujours pas essayé, j’ai été découragé par la chronique de Prince et celle d’un ami particulièrement friand de slashers qui a taillé immédiatement devant ce buzz assez incompréhensible. Le coup du masque de loup marche, mais on n’en retiendra probablement pas plus…

    • zogarok octobre 7, 2013 à 13:44 #

      Je suis presque désolé d’avoir à le gratifier d’un « 1sur5 » mais je ne peux faire autrement. Ca m’en fait déjà trois ce mois-ci (sur cinq ou six films), Octobre démarre en catastrophe. Au rayon épouvante-horreur, je viens justement de voir « Insensibles », là aussi une pure baudruche, au contraire de « Sinister », un autre « buzz » récent et souvent cité (pour sa vente en DVD, comme repère du genre tout frais) ; lui aussi très traditionnel, mais sophistiqué, maîtrisé d’un bout à l’autre, capable de générer la tension par-delà les fadaises (Insensibles) ou la vulgarité (You’re next).

  3. Voracinéphile octobre 7, 2013 à 23:39 #

    Ah, content que tu ais apprécié Sinister, effectivement, il s’agit là d’une tentative louable, avec une véritable ambiance et d’excellentes idées. Les films super 8 sont particulièrement efficaces d’ailleurs, le choix d’y mettre des ambiances musicales décalées, très graves (voire carrément des plaintes humaines pour le BBQ, le meilleur) paye vraiment. Il doit s’agir du meilleur film de ce réal, qui nous avait déjà gratifié du médiocre Hellraiser 5 (médiocre dans le résultat, mais les ambitions étaient là).

    Sur Insensibles, j’attendrai ta chronique. La moitié du film sur la quête des origines m’a redoutablement emmerdé (on voyait venir la révélation de très loin). Pour l’autre, le potentiel est certain, le film essaye de ne pas faire ce qu’on pouvait attendre de lui… Résultat, il s’égare complètement, négligeant totalement les enfants au profit de deux seulement, dont les destinées horribles se révèleront finalement inutiles et gâchées. C’est moche pour le coup, le cinéma espagnol a raté une jolie occasion. Mais une créature humanoïde au potentiel certain, pas grand chose à sauver de l’ensemble…

    • zogarok octobre 7, 2013 à 23:54 #

      Avec le recul, je me dit que peut-être, Hellraiser V n’était pas si mal – et il ne l’est pas, effectivement. Mais c’est une telle rupture par rapport au mythe ; et un simple thriller alambiqué à « ambitions ». Tout à fait aimable en soi, tout à fait impudent dans ce cas où il prend la relève d’une saga aussi… massive.

      Il est possible que ces films espagnols sur les retours aux origines matrimoniales me pose un sérieux problème… Comme « Abandonnée », « Insensibles » est un bel objet creux, mais c’est aussi leur sujet qui m’a excédé. Ils ont tous les deux quelque chose de commun dans leur ambiance, qui tient peut-être à cette introspection vers la petite enfance – bien sûr je les réprouve consciemment (ce sont de mauvais films « objectifs »), mais peut-être que le traitement de ce thème m’irrite ou me rend imperméable à un niveau plus instinctif que je n’ai pas bien su reconnaître. C’est une hypothèse que je vois émerger, même si c’est un bonus et qu’ils resteront à leur place, avec une mauvaise petite note. Et je n’ai pas compris ce dédain pour les enfants… qui sont censés être la pierre angulaire. Peut-être que le petit tandem que je cite a oublié le cœur de ses disserts fumeuses : les enfants, les témoins directs !

  4. Voracinéphile octobre 8, 2013 à 08:18 #

    Sûrement le fait que le script voulait ostensiblement aller sur des terrains inattendus… Manque de pot, il passe à côté de ce qui nous intéressait (je venais aussi pour les enfants, en m’attendant à des similitudes avec L’échine du Diable, mais avec ce contexte sur l’absence de douleur et les expériences médicales). Autant d’occasions d’aborder des sujets difficiles sous un angle parfait, et… tiens, on a tout raté !

  5. selenien octobre 11, 2013 à 12:02 #

    Wouah c’est dur… J’ai moi-même trouvé ce film surestimé en général mais pas à ce point. bémols en fait, la rambo en jupette et le plan hyper compliqué des frangins (pourquoi si compliqué ?!)… Mais sinon ça reste assez efficace… 2/4

    • zogarok novembre 1, 2013 à 19:15 #

      J’ai trouvé ce film exaspérant ; et pourtant je note rarement en-dessous de 2sur5. Tendance contrariée en octobre, avec quatre « 1sur5 ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :