OPEN WINDOWS **

28 Jan

3sur5  Nacho Vigalondo persévère dans les films à concept après le sinueux Timecrimes et l’imbécile Extraterrestre. Open Windows est livré au spectateur par un biais original : l’ensemble du film est une succession de vues sur ordinateur, généralement celles de Nick et de son appareil personnel. Ce fanboy d’une actrice, interprété par Elijah Wood (le Frodon du Seigneur des Anneaux) à la période où il se déguisait en psycho-killer pour le nouveau Maniac, est manipulé par un hacker qui se sert de lui pour atteindre la star.

Cette dernière est interprétée par l’actrice porno Sasha Grey, alors en transition vers le cinéma ‘traditionnel’ et d’autres travaux plus ‘sérieux’ (les magazines pour kikoos informés et contemporains louent sa culture, sa normalité tranquille et son intégrité). Les multiples possibilités vicelardes induites seront négligées, au profit de l’action et du suspense. La slut de prestige (pas de luxe) dévoilera tout de même ses arguments, ce qui fera revoir leurs jugements à ceux qui se contentent de la tête de la cliente. Cette gâterie fait partie des charmes caustiques d’Open Windows ; sa liberté et ses accointances avec les errements joyeux de DePalma (voire les prétentions à son baroquisme – l’âge Body Double) engendrent le meilleur de ce qu’il à donner.

Le film n’est pas visionnaire mais tient ses paris. Ses gadgets dopent l’attrait de la séance, soutenue également par des rebondissements constants. Les coupures imitant bruyamment l’arrêt des flash de photo peuvent être pénibles mais ont le mérite d’être inhabituelles. L’usage du streaming tournant en direct ou de la webcam n’est pas propre au film mais ils sont encore rares à les avoir amenés sur grand écran, surtout à cette ampleur. La réussite est modeste, les plus hauts scores concernent la fluidité et l’impact ‘à chaud’. Open Windows est divertissant, pertinent au passage quand c’est possible, mais on en tirera pas de substance bien solide (sur la technologie, la criminalité informatique ou la nature humaine).

Note globale 55

Page Allocine & IMDB + Zoga sur SC

Suggestions…

Scénario/Écriture (2), Casting/Personnages (3), Dialogues (2), Son/Musique-BO (2), Esthétique/Mise en scène (3), Visuel/Photo-technique (3), Originalité (2), Ambition (3), Audace (2), Discours/Morale (-), Intensité/Implication (3), Pertinence/Cohérence (2)

Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :