GRAVE ENCOUNTERS *

13 Avr

grave encounters

2sur5  Found footage canadien sorti en 2011, assez remarqué par les amateurs d’horreur (suffisamment pour être affublé d’une suite) mais pas forcément par les autres : d’ailleurs, pas de sortie en salles en France. Cette fois, on nous présente les rushes d’une émission dont le tournage a viré au cauchemar. Le programme « Recherches fantômatiques » (en VOST française) se déroule dans un ancien hôpital pour malades mentaux, où sont passés plus de 80.000 patients. L’expert de service présente ces lieux comme un « débarras à schizophrène ». Lui comme l’équipe de journalistes sont bien en-dessous de la vérité ! Le paranormal convoité et surtout singé va finalement surgir et décimer ces visiteurs attardés.

Pendant tout le premier tiers, les Vicious Brothers (dont c’est le premier film) montrent l’équipe en train de faire monter la sauce. Le grotesque est discret, l’approche n’en demeure pas moins assez médiocre, sans réflexion ni singularité. Il n’était pas nécessaire de s’étendre à ce point ni d’être dans la démonstration avec pseudo-neutralité : le résultat n’est pas drôle, ne ressemble pas à un documentaire ou un reportage, est proche du nul en tant que charge. Temps de la panique générale, le deuxième tiers est une traversée de « WTF » mais pour de vrai là les gars, ça devient trop chelou stop on a abusé. Grave Encounters est donc aussi redondant que ses sujets, tout en donnant l’impression de se moquer au passage des autres films du genre, c’est-à-dire les found-footage sensationnaliste ; ce qu’il sera, donc, en tâchant de rehausser le niveau.

Le défi est mollement relevé. Contrairement au found-footage moyen, celui-là est filmé de façon lisible, les circonstances ne justifiant donc pas un amateurisme dégueulasse. Grave Encounters a également le mérite de tenter de ressourcer le genre, essaie de l’ouvrir avec le contexte de l’émission et de l’hôpital. Malheureusement il ne se distingue pas et reste scotché à ses promesses de papier comme aux bases du domaine. Le dernier-tiers lâche les freaks et est plus percutant, confortant le film dans sa position : relative à son genre, il est largement honorable, témoigne d’une certaine science à son niveau. Toutefois l’essai est pénible, la farce inaccomplie et l’originalité reste au stade des intentions ; à côté du dispositif de Megan’s Missing, pas une réussite flamboyante par ailleurs, ses prétentions sont ridicules (sans parler de Rec, simplement pour son brio). Heureusement pour Grave Encounters, il est trop fade et sans âme pour être polémique.

Note globale 41

Page Allocine & IMDB  + Zoga sur SC

Suggestions… Session 9 + Sinister + Catacombes/2014 + L’Exorcisme d’Emily Rose + Le projet Blair Witch + My Little Eye + Paranormal Activity 

Voir le film sur StreaMafia

 Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :