SODOMITES **

3 Août

sodo noé 98

2sur5 Sodomites est un court-métrage réalisé par Gaspar Noé en 1998 dans le cadre d’une mini-série financée par Euro RSCG et diffusée par Canal+, soutenue par le ministère de la Santé. Une initiative en association avec les pouvoirs publics et pour une généreuse intention (lutte contre le Sida), donc, comprenant également Caro, Klapisch (Le Ramoneur des Lilas), Hadzihalilovic et Jacques Audiard, travaillant sur les autres petits films ; chacun avait un thème (masturbation ou jouets sexuels par exemple), celui de la pénétration (une complète siouplait) pour Noé.

.

Promotion du préservatif d’accord, enfin restons polis. C’est la même année que Noé sort Seul contre tous (son héros Philippe Nahon est présent ici). Les concessions, les gentilles attentions, les courbettes, le bon sens mondain et la moralité affable, c’est pas le truc de la maison : et on l’en remercie. Alors bien sûr l’affiche insiste sur l’effort consenti puisque c’est une tête de mort qui surplombe cette généreuse paire de fesses : le message est clair ; sans doute les puristes le trouveront sensible, profond ou mieux visionnaire. Je leur souhaite de ne pas suivre les recommandations de cette petite campagne : la prévention par le Journal du Hard avec le label de la République, c’est déjà assez lourd, pas la peine de renchérir.

.

Cette mission préventive Noé est loin de la prendre en levrette, comme son j’men-foutisme apparent le suggère. Non, il l’assume pleinement, mais avec sa touche personnelle. Il nous a concocté une grosse publicité trash de 7 minutes, dans un style épileptique et sauvage, avec cadre underground et atmosphère tribale (des gens en cuir dans un garage). Noé illustre sans culpabiliser, jouer de son titre ou du sens des responsabilités : Sodomites est une célébration de la copulation, montée sur piédestal. Il n’y a pas d’idées sous-jacente, mais un ton bestial et grotesque, festif et vaguement hallucinant. Le film ne sert évidemment à rien, il est d’une beaufitude inouïe, mais c’est un mollard virtuose. Ceux qui attendaient autre chose sont des bouffons et des hypocrites, des abrutis, des informateurs ou porte-parole serviles et creux usurpant leur titre de  »critique » ou d’  »amoureux du cinéma ».

Note globale 49

Page Allocine & IMDB   + Zoga sur SC

Voir le film sur YouTube 

 Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :