Tag Archives: The Innkeepers

THE INNKEEPERS **

14 Sep

the innkeepers

2sur5  Après un obscur The Roost puis la suite de Cabin Fever, Ti West connaît son premier véritable succès avec The House of the Devil. Superbe hommage point de vue meubles et astuces, ce slasher à la façon des seventies s’avérait dérisoire pour le reste. Quoiqu’il en soit, désormais la carrière de Ti West sera considérée avec attention chez les amateurs du cinéma d’Horreur. À sa sortie deux ans plus tard (2011), The Innkeepers reçoit des critiques mitigées, mais Ti West multiplie néanmoins les projets ; il est notamment au rendez-vous pour les films à sketches horrifiques V/H/S (2012) et The ABCs of Death (2013).

Moins ambitieux que House of the Devil, Innkeepers n’a cependant pas à rougir face à son prédécesseur. Il a le même défaut d’originalité, sans être pourvu de ses qualités plastiques, cependant le spectacle est nettement plus aimable. Les dialogues sont assez percutants, quelquefois drôles, les personnages bien remplis ; pas de génie particulier dans l’écriture, mais une épaisseur dans les rouages. On sait que c’est creux, que ça ne vole pas haut, mais l’évidente apathie de fond est toujours déniée avec efficacité. Celle-ci n’est pas côté frissons, ni même horreur en général.

Les procédés sont ordinaires, les recettes appliquées avec un soin laconique et un flegme immense. Les surgissements surnaturels sont sans intérêt ; il y a quelques images outrancières comme le genre l’exige, mais elles ne sont guère musclées, la mascotte présumée est même carrément cheap. À nouveau Ti West compense son manque de vision par le savoir-faire et surtout, plus que jamais, le manque de profondeur émotionnelle par une capacité à animer l’insignifiant qu’il tient en mains, à rendre sympathique un déploiement utilitaire et minimaliste. Si on croit un peu au trio séjournant dans l’hôtel, à ces décors désuets, la séance arrive à nous aimanter, de façon assez étonnante compte tenu de l’absence d’enjeux complexes et de surprises objective. Sinon, on souffrira de voir le train fantôme en panne.

Note globale 53

Page Allocine & IMDB  + Zoga sur SC

Suggestions… La Maison du Diable + Profession profiler + Black Christmas

.

Scénario & Ecriture (2), Casting/Personnages (3), Dialogues (3), Son/Musique-BO (-), Esthétique/Mise en scène (3), Visuel/Photo-technique (3), Originalité (1), Ambition (2), Audace (2), Discours/Morale (-), Intensité/Implication (3), Pertinence/Cohérence (2)

Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités