Tag Archives: Gauche

YOUR MORALS, LES 5 VALEURS FONDAMENTALES EN POLITIQUE

27 Jan

En voulant découvrir « les racines morales des libéraux et des conservateurs » aux Etats-Unis, Jonathan Haidt a mis au point un modèle présentant cinq grands groupes de valeurs communément partagés (ou pas).
  1. Présentation des 5 valeurs (universelles et innées)
  2. Distribution des valeurs à Droite & à Gauche (affinités politiques)
  3. Passer le test « Your Morals »
  4. Voir les propositions
  5. Moral Matrix, le prolongement
 
haidt_moral_foundations

LES VALEURS

Cette échelle comprend cinq valeursIl s’agit de :
.
* Harm * (le Bien & le Mal, les soins/la prise en charge) This foundation is related to our long evolution as mammals with attachment systems and an ability to feel (and dislike) the pain of others. It underlies virtues of kindness, gentleness, and nurturance.
* Fairness * (le sens de l’équité/réciprocité et de la Justice)  This foundation is related to the evolutionary process of reciprocal altruism. It generates ideas of justice, rights, and autonomy.
* Loyalty * This foundation is related to our long history as tribal creatures able to form shifting coalitions. It underlies virtues of patriotism and self-sacrifice for the group. It is active anytime people feel that it’s « one for all, and all for one. »
* Authority * This foundation was shaped by our long primate history of hierarchical social interactions. It underlies virtues of leadership and followership, including deference to legitimate authority and respect for traditions.
* Purity * (ce dernier point comprend les valeurs religieuses, entre autres) This foundation was shaped by the psychology of disgust and contamination. It underlies religious notions of striving to live in an elevated, less carnal, more noble way. It underlies the widespread idea that the body is a temple which can be desecrated by immoral activities and contaminants (an idea not unique to religious traditions).
:
Une sixième avait été ajoutée : 
* Liberty * (vs Oppression)
Cette valeur n’est pas anodine, c’est peut-être la plus fondamentale et instinctive. Et justement, pour cette raison elle peut paraître négligeable ; c’est plutôt l’intensité de sa présence qui permet d’en faire un indicateur. Hormis avec quelques tendances politiques comme le Fascisme, il est rare voir anti-naturel de trouver des individus ou des pensées s’opposant catégoriquement et/ou de manière structurée à une telle valeur.
 

LES VALEURS CONDITIONNENT LA DÉMARCHE POLITIQUE

rep demo global morals
Voici les moyennes pour les USA, entre Démocrates (bleu) et Républicains (Rouge). Lorsque vous passerez le test, votre résultat vous sera indiqué en Vert.
 
Partout dans le monde, les individus s’identifiant à gauche, dans le camp des progressistes ou l’équivalent, ont eu en moyenne un indice très élevé pour les deux premières valeurs, tandis qu’ils accordaient une faible importance aux trois autres (allant jusqu’à flirter avec le rejet, notamment pour le dernier, la Pureté).
Chez les conservateurs, la droite ou les équivalents, les cinq valeurs sont adoptées ; mieux, elles sont assimilées de façon lisse. Les résultats sont marqués mais modérés, contrairement à ceux de  »la gauche » où ils sont passent d’une radicalité à l’autre. Toutefois, les scores en  »Authority » se détachent quelque peu, pour en faire la valeur championne – tandis que ceux en  »Pureté » sont en très léger retrait – mais là encore, les écarts sont faibles.
moralpol - haidt_politics_breakdown
Vous pouvez voir ici les indices rapportés à trois catégories : liberal US (gauche), conservative (« right-wing ») et libertarian.
-V

VOUS ET LES CINQ VALEURS FONDAMENTALES

Jonathan Haidt a fondé le site YourMorals, sur lequel sont rassemblés des dizaines de tests sur un grand ensemble de sujets sociaux et humains. Ils vous déterminent généralement selon des groupes de sensibilités politiques, parfois selon des appartenances (religieuses, de genre, etc).
 

Le test principal est celui-ci : Moral Foundations (inscription nécessaire)

Vous pouvez retrouver ce sujet développé par Zogarok ici, avec différents profils pour l’occasion.

LES PROPOSITIONS

Voici les propositions que vous devrez noter de 0 à 5 :
Whether or not someone cared for someone weak or vulnerable.
Whether or not someone was cruel.
Whether or not someone suffered emotionally.
Whether or not someone acted unfairly.
Whether or not some people were treated differently than others.
Whether or not someone was denied his or her rights.
Whether or not someone showed a lack of loyalty.
Whether or not someone did something to betray his or her group.
Whether or not someone’s action showed love for his or her country.
Whether or not someone conformed to the traditions of society.
Whether or not someone showed a lack of respect for authority.
Whether or not an action caused chaos or disorder.
Whether or not someone was good at math.
Whether or not someone acted in a way that God would approve of.
Whether or not someone did something disgusting.
Whether or not someone violated standards of purity and decency.

It is better to do good than to do bad.
It can never be right to kill a human being.
Compassion for those who are suffering is the most crucial virtue.
One of the worst things a person could do is hurt a defenseless animal.
Justice is the most important requirement for a society. 
When the government makes laws, the number one principle should be ensuring that everyone is treated fairly.
I think it’s morally wrong that rich children inherit a lot of money while poor children inherit nothing.
People should be loyal to their family members, even when they have done something wrong.
I am proud of my country’s history.
It is more important to be a team player than to express oneself.
If I were a soldier and disagreed with my commanding officer’s orders, I would obey anyway because that is my duty.
Men and women each have different roles to play in society.
Respect for authority is something all children need to learn.

I would call some acts wrong on the grounds that they are unnatural.
People should not do things that are disgusting, even if no one is harmed.
Chastity is an important and valuable virtue.
==> Pour ma part, je n’ai aucun réponse à zéro, seulement deux à 1 concernant la Pureté (« Some acts are unnatural » et « Chastity »). Une forte minorité de questions a été évaluée à 2, notamment concernant les catégories Purity, Care/Harm et Authority. Cinq réponses à 5sur5 concernant mes deux piliers, Fairness et Loyalty.
 
 

LE MORAL MATRIX

Le Moral Matrix est un dérivé de YourMorals. Il met en scène deux axes, censés refléter plus finement les tendances déterminant les camps politiques pour lesquels nous développerons une sensibilité. Il oppose ainsi la priorité donnée à l’Individu ou à la Collectivité ; au Jugement ou à l’Egalité. La traditionnelle dichotomie économique/social se ressent, cependant l’outil va en profondeur et sonde bien la morale et la philosophie, plus que les positions pures, bien qu’il nous donne l’aperçu de ce qu’elles devraient être, dans une logique littérale.
J’y viendrais en particulier dans un prochain article ; un autre présentera ma position sur ce Moral Matrix et sur le YourMorals, dans la foulée d’articles spéciaux sur des tests politiques.

ETHIQUE MONDAINE

15 Sep

→ Les bobos (c’est-à-dire les individus « libres », « ouverts », « innovants » et « de gauche » – soit bien plus que le bobo de fait) réussissant, acquérant un statut ou une aisance, par une carrière non-productive, facile ou opportuniste, sont faces à un dilemme :

  • Ils ont rejoint un camp malsain, décrié : ils sont bourgeois
  • Ils ne méritent pas forcément leur statut (car qui mérite les honneurs, ne serait-ce ceux d’une place confortable et discrète : ils sont toujours les premiers à décrier cette optique et ce formalisme hiérarchique)… or il faut bien être « de droite » pour s’accommoder la bouche en cœur d’une position qui ne nous revient pas pour notre intelligence ou notre contribution à la collectivité, mais simplement pour notre conformisme

;

→ Il y a alors un problème à la fois d’ordre moral et social. Bien que parfois libertaires (au moins, c’est l’essentiel, dans les paroles et les postures), les « bobos » sont néanmoins, pour une majorité, des êtres pétris de soucis moraux, qu’il s’agisse de lubie, de conformisme, d’altruisme ou d’idéalisme.

C’est là un curieux mais faux paradoxe pour ces « émancipés » de tout absolu, de toute croyance, pour ces hommes et ces femmes reniant l’impératif de réel comme les tâches sombres de l’Histoire de leur pays ou de leur classe.

;

→ Afin de se soustraire à la culpabilité, ils doivent donc assumer une image décente et flatteuse, non toxique pour le collectif : ils sont alors progressistes. Quelqu’en soit le prix, qu’importe les aberrations et les paradoxes qu’il faudra enfiler. L’inconséquence (face à la recherche de vérité ou de justice) et l’absence de réflexions ne sont pas des fardeaux pour un maillon de la gauche « moderne » et « éclairée ».

Cette attitude s’accompagne d’un refus de l’ambiguïté. Un tel réflexe amène à la défense compulsive des signes extérieurs de conscience politique. La plus flagrante manifestation de ce phénomène, la plus caractéristique et maîtrisée par le bobo, est l’affirmation d’un refus (très commun, très commode et très flou) du monde tel qu’il est (attitude profonde de toute « Gauche » politique) en se montrant outré ou concerné par des conséquences malheureuses ; en imaginant jamais allez à la source, penser en système : ce qui permet de ne pas troubler le statut quo et d’en devenir même le généreux héros (contrairement au bo-no-bo, ce vrai salaud mais avec lequel on peut néanmoins travailler, étant donné qu’il est rude mais juste et que lui accepte les valeurs de la gauche morale ou au moins ne les entravent pas). Voilà la posture salvatrice et largement compensatoire pour les âmes paresseuses refusant d’assumer leur complaisance.

;

→ Sauf que ça ne suffit pas. Pour ceux qui ont tués les cultes anciens, les reliques archaïques (la Nation, la consultation populaire en sont – mais aussi la liberté d’expression, parfois même les opportunités publiques d’Internet – les gauches « morale » et « moderne » ne le savent pas, mais elles sont par endroits liberticides comme ses ennemis réacs n’oseraient pas) et le souci concret du social, il faut une justification gratuite mais résonnant comme un argument, une délivrance définitive permettant d’évoluer du flou progressiste vers un gauchisme matérialisé. La défense des sans-papiers est l’engagement criard, vain et vérifiable comme se doit d’être un engagement au profit de la valorisation, par l’assimilation à des nobles visées, de sa propre image.

Pourquoi les sans-papiers sont devenus, depuis l’ère Mitterrand-Chirac, les otages des bobos ? Parce que ceux-là sont loin d’eux, ils ne sont pas non plus sales et pouilleux, leurs attachements ressemble à l’urgence de survivre avec dignité, leur identité a cet exotisme que n’a pas la culture où la gauche inconséquente refuse de trouver ses propres racines, et la conscience politique de ces malheureux semble vierge donc inoffensive, voir modulable… contrairement au déclassé rural ou à la France catholique dont personne ne veut être au chevet. En parallèle, le souci de la détresse humaine est affirmé : l’esprit « de gauche » s’en trouve alors toujours valide. Ouf. Le bobo pourra pavoiser et évoquer ses affinités politiques indépendantes et audacieuses, sa foi anti-establishment.

AUX PORTES DU GRAND MONDE, LA CLASSE-PIVOT

21 Avr

Plusieurs sous-catégories composent l’univers des « libéraux-bourgeois », autant pour des raisons structurelles que sociétales : parmi eux, la plus visible et la plus globalisante est celle des  »bobos ». Or ce n’est pas la plus influente et sa sur-représentativité s’explique davantage par ses identifications et fièvres rentables que par une quelconque inflexion idéologique sur les ordres économiques et même sociaux.

Les  »bobos » vivent à la périphérie des puissants, mais se croient à proximité. Leur arrogance et leur propension à sacraliser des valeurs  »molles » est très mal vécue par les classes moyennes coupées des normes culturelles dominantes.

Il ne faut pas condamner ces  »bobos ». Mais plutôt s’appliquer à les tirer de leur complaisance, de leurs limites de jugements, de leur culture de classe égotiste, repliée et, souvent, intolérante par effet de puissance, sinon de rayonnement. Leur ascendant culturel, de même que leur adhésion à des standards hautement valorisés les floue.

Ce qui est nécessaire, c’est qu’ils comprennent que cela ne les épargne pas. Ce travail passe aussi par la désacralisation des icônes  »bobos » jouant les points d’accès au  »grand » monde, alors qu’ils ne sont qu’un miroir aux alouettes, une illusion vaste et conséquente freinant la conscience de sa condition réelle, au-delà de son capital culturel ou de ses appartenances, de ses connexions ou affects et connivences festives.

De même, l’attribution des intellectuels défiants envers les emprises du pouvoir politique et marqués « à gauche » est un poison. Dans toutes les fractions de la Gauche, le réflexe consistant à citer Bourdieu ou Chomsky, éventuellement Deleuze, est le masque d’une absence de conscience, la compensation à des doutes sur sa foi et sa morale, le cache-sexe de ses propres contradictions face au réel et à sa position dans l’échelle sociale. Tout ce scepticisme de bon aloi envers la télévision, le populisme, le conformisme, ne fait que légitimer un altruisme à géométrie variable, teinte d’humanisme ou de souci de justice sociale la course à un mode de vie conservateur, sécurisé et opulent. C’est aussi l’habile cache-sexe d’un rejet de la raison, d’une conscience basse et d’une ouverture factice : la gauche bourgeoise ne voit pas au-delà d’elle même, comme la droite la plus crasse qu’elle abhorre. 

L’enjeu c’est de rappeler aux bobos qu’ils sont un fragment du Peuple et qu’ils ne savent ni ne peuvent s’en dissocier. Il s’agit de faire sortir cette classe intermédiaire des mirages de la  »gauche » libérale et libérale-démocrate (qui est un centrisme odieux de mal repus), comme des archaïsmes et bouffées nihilistes et décivilisationnelles (qu’ont en commun une grande partie des Gauches, mais aussi certaines Droites libérales).

La bourgeoisie de gauche est paradoxale et réunit des individus à la condition parfois bien différente ; ils s’en trouvent à se leurrer sur leur propre état, mais les réseaux ou l’idéalisme compensent ces manques, permettant de baigner dans la sensation que la gauche démocrate est une voie saine et défendant ses intérêts objectifs. La plupart néanmoins sont bien ancrés, jouissent d’une assise sociale certaine. Cela s’étend de la petite-bourgeoisie à la grande, celle-là prenant un plus grand plaisir à s’encanailler en afficher une palette de réformettes sociétales et de démonstration d’ouverture aux mœurs de toutes sortes (tant que ses auteurs sont éparpillés ou impuissants – ainsi les enfants d’immigrés sont appréciés par la Gauche, car ils sont volontaires mais n’ont pas de capacité d’action, ni d’organisme indépendant pour s’affirmer de façon harmonieuse et intègre).

Ces bobos, mais tous les libéraux-bourgeois en général, verrouillent le progrès et l’égalité des prises en compte, leur trouvant des substituts partisans ; les mœurs et le niveau culturel devient un critère de sélection pour les gardiens semi-complices de l’ordre en vigueur. Cette attitude est souvent peu consciente, elle est la conséquence de maladresses et de renversements parfois subtils ou indéchiffrables pour qui se trouve coupé des impératifs de survie tout en étant une conscience honnête et active. Si la tentation est forte de blâmer, il faut surtout briser l’ivresse bobo, pour que le bobo lui-même se trouve forcé de trancher, d’abandonner les labels humanistes pour reconnaître qu’il ne fait que s’inscrire dans un progressisme dessiné par d’autres, et dont il ne perçoit que les aspects sains ou attractifs, tout en bénéficiant des effets de sa logique froide.

L’acquisition des bobos à la cause populaire mais aussi à la responsabilisation devant l’avenir commun est la condition d’émergence d’une société plus juste, car leurs infidélités et leurs penchants camouflés décident des tendances (le bobo peut voter pour la droite libérale, en affichant un certain dépit, tout en ayant un CV à brandir pour rappeler son âme de gauche et ses impulsions généreuses). Sans leur prise de conscience, jamais la société n’engendrera des individus forts. Un ordre naturellement bienveillant est celui où chacun est en mesure de faire des choix sans être légalement brimé ou objectivement refoulé en raison de la terre dont il est issu. Et le développement réel des Hommes et de leur conscience est impossible, si toutes les formes d’insécurité élémentaires (physique, intégrité sociale, perspective minimale d’élévation) ne sont pas réprimées. Dans ce cas où les Hommes sont libres, mais sans être arrachés à leurs croyances, l’assistance n’est pas nécessaire, car elle n’est qu’un réflexe à adopter en réaction ou par défaut.

MUSIQUE DE GAUCHE, MUSIQUE DE DROITE

26 Fév

Y a-t-il des attitudes de droite ? Y a-t-il des ornières de gauche ? Y a-t-il un lien entre les goûts et les adhésions politiques ? J’ai toujours était persuadé que oui, car la politique ne fait que capter, ou tout au moins elle essaie, des tendances naturelles, des caractères mis à l’épreuve, des angles de vue façonnés par une culture, un environnement, mais aussi par des croyances et des idiosyncrasies plus profondes, intimes certainement.

.

Je suis convaincu que les inconscients sont politiques et politisés, autant que la conscience. Il ne s’agit pas ici d’enfermer les clivages dans le traditionnel Gauche/Droite, encore moins de s’embarquer dans des débats. Ce que je vous propose ici, c’est de jauger ces musiques et de leur attribuer une couleur politique. Ne tranchez pas selon votre propre appartenance, n’attribuez pas à « votre camp » ce que vous aimez, à l’antagoniste ce qui vous répugne. Évaluez, instinctivement, les titres : ainsi nous verrons comme il y a une identité de droite et de gauche. Et si on la juge factice ou superficielle, c’est que nos catégories sont factices et superficielles.

.

Pour introduire quelques nuances dans le jeu et parce qu’il y a des Gauches et des Droites (mais il ne s’agit pas de toutes les convier ici, on en sortirait jamais), il est possible d’introduire un axe supplémentaire. Il s’agit donc de distinguer, pour une musique de Droite par exemple, si elle vous évoque une : Droite libérale (sarkozyste, modérée,  »allemande », libertaire éventuellement) ou une Droite antilibérale (souverainiste, nationale, réformiste, réactionnaire éventuellement). De même, il faut trancher entre une Gauche libérale (démocrate, hollandiste, progressiste) et une Gauche antilibérale (anticapitaliste,  »insurgée », radicale, socialiste, collectiviste)

.

TCHAIKOVSKY – WALTZ (SWAN LAKE)

 

.

PSY – GANGNAM STYLE

 

.

BRIAN ENO – AN ENDING (ASCENT)

 

.

ERA – AMENO

 

.

MYLENE FARMER – PLUS GRANDIR

 

.

DIVINE – I’M SO BEAUTIFUL

 

.

PHILIPPE KATERINE – LA BANANE

 

.

DESIRE – UNDER YOUR SPELL

 

.

SHY’M – ET ALORS !

 

.

.

Pour les curieux, un site a déjà proposé (au moment de la campagne de 2012) d’identifier les « têtes de Gauche » et les têtes de Droite ». DeGaucheOuDeDroite soumet une galerie de portraits de députés que l’internaute doit classer.

.

DERRIÈRE L’ARMÉE MEXICAINE, DES LÉGIONS ENTIÈRES A RASSASIER

23 Déc

 

Avant de sauter au plafond il faut savoir que c’est une coutume ancrée depuis plusieurs décennies. La vraie information, c’est que le gouvernement « social-libéral » et « progressiste » d’Ayrault n’a pas jugé bon de moraliser ou de purger cette infamie-là. C’est sa façon d’assumer la tradition française.

.

En France, chaque ministre dispose d’un budget pour les primes de fin d’années. Valls, Taubira, Sapin, Duflot, Touraine ont reversé 50% à 60% de ce portefeuille à leurs collaborateurs, soit aux alentours de 10.000 euros par assistant et autre soldat inconnu en moyenne.

.

La part restante revient naturellement au Ministre concerné. Avec des « budgets prime » entre 500.000 et 700.000 euros, les acolytes de Jean-Marc Ayrault écopent donc d’un treizième mois à 200.000 euros pour les plus fauchés, 300.000 euros pour les mieux lotis comme Moscovici. Hors-catégorie, Laurent Fabius, l’aîné de la bande, approche le demi-million.

.

C’est là tout le drame : derrière les petites saillies « anti-riches » et le détournement d’exils fiscaux, le gouvernement PS refuse d’appliquer à lui-même la rigueur économique qu’il fait subir au peuple (voir la vidéo-contraste de cet article) ; et refuse d’appliquer à lui-même l’exigence moral qu’il réclame aux « riches » dont il fait son gibier alors qu’il en est l’otage (affaire des  »pigeons »).

.

Un gouvernement qui cède à la tentation de l’argent et du populisme de petite envergure au moment où il n’a pas le courage de s’imposer ni face aux Banques, ni face aux partenaires européens. Un gouvernement qui reproche aux « riches » d’assumer un train de vie similaire au sien, alors que ceux-là ne sont pas intrinsèquement soumis aux dominants réels.

.

On comprend comme cette impuissance (à réformer le pays et à impacter le réel) doit être pénible, on sait bien qu’il faut absolument la masquer, on devine qu’elle doit être consolée… Notre gouvernement jalouse les  »affranchis » et les  »décideurs », alors il compense, en gratifiant ses proches confrontés au même vide, mais placés.

µ

  • AYRAULT
  • Budget primes: 5 850 000 €
  • Nb membres de son équipe: 456
  • Nb membres de son équipe: 53
  • Nbre de fonctions support: 403
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 3 394 657 €
  • Soit un taux de 58% du budget total
  • Soit 12 829 € en moyenne par personne
  • VALLS
  • Budget primes: 1 547 532 €
  • Nb membres de son équipe : 252
  • Nb membres de son équipe:12
  • Nb de fonctions support: 240
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 932 917 €
  • Soit un taux de 60% du budget total
  • Soit 6 141 € en moyenne par personne
  • TAUBIRA
  • Budget primes: 983 000 €
  • Nb membres de son équipe: 169
  • Nb membres de son équipe:14
  • Nb de fonctions support: 155
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 614 375 €
  • Soit un taux de 62% du budget total
  • Soit 5 817 € en moyenne par personne

>>

  • TOURAINE
  • Budget primes: 878 408 €
  • Nb membres de son équipe: 64
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 49
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 549 005 €
  • Soit un taux de 63% du budget total
  • Soit 13 725 € en moyenne par personne

>>

  • MONTEBOURG
  • Budget primes: 679 058 €
  • Nb membres de son équipe: 57
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 42
  • Dépenses prévues au 31/12/012: 422 000 €
  • Soit un taux de 62% du budget total
  • Soit 11 913 € en moyenne par personne

>

  • BELKACEM
  • Budget primes: 552 001 €
  • Nb membres de son équipe: 47
  • Nb membres de son équipe:13
  • Nb de fonctions support: 34
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 396 112 €
  • Soit un taux de 72% du budget total
  • Soit 11 745 € en moyenne par personne

 

  • MOSCOVICI
  • Budget primes: 730 304 €
  • Nb membres de son équipe: 67
  • Nb membres de son équipe:20
  • Nb de fonctions support: 47
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 453 000 €
  • Soit un taux de 62% du budget total
  • Soit 10 900 € en moyenne par personne

 

  • FABIUS
  • Budget primes: 1 091 082 €
  • Nb membres de son équipe: 150
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 135
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 652 171 €
  • Soit un taux de 60% du budget total
  • Soit 7 274 € en moyenne par personne

> >

  • DUFLOT
  • Budget primes: 580 950 €
  • Nb membres de son équipe: 57
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 42
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 363 093 €
  • Soit un taux de 62% du budget total
  • Soit 10 192 € en moyenne par personne


  • PEILLON
  • Budget primes: 616 000 €
  • Nb membres de son équipe: 61
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 46
  • Dépenses prévues au 31/12/2012:403 750 €
  • Soit un taux de 66% du budget total
  • Soit 10 098 € en moyenne par personne


  • LEBRANCHU
  • Budget primes: 543 636 €
  • Nb membres de son équipe: 55
  • Nb membres de son équipe:12
  • Nb de fonctions support: 43
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 337 000 €
  • Soit un taux de 62% du budget total
  • Soit 9 884 € en moyenne par personne


  • FIORASO
  • Budget primes: 564 000 €
  • Nb membres de son équipe: 58
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 43
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 352 500 €
  • Soit un taux de 63% du budget total
  • Soit 9 724 € en moyenne par personne


  • LUREL
  • Budget primes: 552 347 €
  • Nb membres de son équipe: 63
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 48
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 299 667 €
  • Soit un taux de 54% du budget totalSoit 8 767 € en moyenne par personne


  • FILIPPETTI
  • Budget primes: 642 710 €
  • Nb membres de son équipe: 91
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nbde fonctions support: 76 
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 378 706 €
  • Soit un taux de 59% du budget total
  • Soit 7 063 € en moyenne par personne


  • SAPIN
  • Budget primes: 500 291 €
  • Nb membres de son équipe: 75
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb fonctions support: 60
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 312 682 €
  • Soit un taux de 63% du budget total
  • Soit 6 671 € en moyenne par personne

.

  • FOURNEYRON
  • Budget primes: 541 770 €
  • Nb membres de son équipe: 53
  • Nb membres de son équipe:14
  • Nb de fonctions support: 39
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 272 597 €
  • Soit un taux de 50% du budget total
  • Soit 10 222 € en moyenne par personne

.

  • BATHO
  • Budget primes: 900 720 €
  • Nb membres de son équipe: 173
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 158
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 562 949 €
  • Soit un taux de 62% du budget total
  • Soit 5 206 € en moyenne par personne

.

  • LE FOLL
  • Budget primes: 370 457 €
  • Nb membres de son équipe: 75
  • Nb membres de son équipe:14
  • Nb de fonctions support: 61
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 207 997 €
  • Soit un taux de 56% du budget total
  • Soit 4 939 € en moyenne par personne


  • PINEL
  • Budget primes: 466 268 €
  • Nb membres de son équipe: 39
  • Nb membres de son équipe:10
  • Nb de fonctions support: 29
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 270 000 €
  • Soit un taux de 58% du budget total
  • Soit 11 956 € en moyenne par personne


  • BRICQ
  • Budget primes: 454 052 €
  • Nb membres de son équipe: 38
  • Nb membres de son équipe:11
  • Nb de fonctions support: 27
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 225 000 €
  • Soit un taux de 50% du budget total
  • Soit 11 949 € en moyenne par personne

>

  • LE DRIAN
  • Budget primes: 967 238 €
  • Nb membres de son équipe: 158
  • Nb membres de son équipe:15
  • Nb de fonctions support: 143
  • Dépenses prévues au 31/12/2012: 580 566 €
  • Soit un taux de 60% du budget total
  • Soit 6 122 € en moyenne par personne

;

Un article à ce sujet : http://www.journaldunet.com/economie/magazine/primes-des-ministres/

;

A noter que Najat Vallaud-Belkacem est, de très loin, la plus généreuse avec ses collaborateurs, puisqu’elle ne garde pour elle que 28% de son « budget prime ». 

.