Archive | 00:17

PLEIN SOLEIL ***

26 Déc

4sur5  C’est dans Plein Soleil qu’une icône est née : Alain Delon lui doit sa présence au casting de Rocco et ses frères, puis la suite de sa carrière. En 1959, René Clément adaptait le roman de Patricia Highsmith, The Talented Mr. Ripley (1955), où elle crée un personnage qu’elle utilisera à nouveau dans les 70s.

Exposition d’un mythomane en action, Plein Soleil dresse aussi le portrait d’un narcisse déstabilisant et raconte une relation masochiste à connotation homosexuelle. Tom (Alain Delon) est obsédé par Philippe (Maurice Ronet), allant jusqu’à se chosifier pour lui. Or Philippe n’éprouve rien à son égard, sinon la jouissance d’être l’objet de sa dévotion et l’écraser. Pourtant c’est bien Tom, la victime consentante de ces humiliations, cette dépendance à sens unique ; qui incorpore l’autre.

En effet, il tue Philippe ; et fait croire qu’il est en relation avec lui, détenant l’exclusivité sur lui et se consacrant comme son confident, son porte-parole et bien sûr, son messager. Toutefois l’incorporation est totale et n’attend pas la mort, car c’est Tom aussi qui finit par capturer l’attention de l’autre, l’intriguer et le plonger dans son vide. S’il y parvient, c’est bien car il lui a volé une part de lui-même, parce qu’il imite trop bien son essence.

La manipulation de Tom/Delon occupe les deux-tiers du film, toutefois le climax, c’est bien l’intro. Une demie-heure de trouble absolu, puis le manège, le mensonge criant mais si admirablement exécuté. Tom et Alain Delon, dans la transe de son usurpation d’identité, se trompent aussi bien qu’ils nous possèdent. Le charme étrange gomme l’artificialité scandaleuse. C’est un spectacle délicieux, exotique, servi par une lumière crue, l’Italie en arrière-plan. C’est aussi une balade psychique en roue-libre, perturbante et séduisante par sa vérité nue, le caractère béant, illusoire et monstrueux de cette envie.

Note globale 73

Page Allocine & IMDB

Suggestions… La Piscine + Le Samouraï + Le Talentueux Mr Ripley + Les Frissons de l’Angoisse

*
Voir l’index cinéma de Zogarok

Publicités