Archive | 14:55

LA QUEUE DU SCORPION ***

25 Août

3sur5  Le premier giallo de Sergio Martino en tant que réalisateur en était déjà un s’écartant de la définition, tout en l’honorant avec force. La queue du scorpion n’atteint pas le niveau de L’étrange vice de Madame Wardh mais il montre encore cette capacité à s’inscrire dans un univers de façon très intègre mais sans s’y réduire – ni en proposer de nouveaux codes. Par contre il pousse une manie très italienne à son paroxysme, avec ces plans appuyés sur les yeux : toujours des pupilles très rétractées, normalement un gage de colère, d’horreur ou d’inconfort chez les sujets.

Cette fois surtout Martino est moins flamboyant. Un aspect qui a toujours été secondaire dans les giallo les plus caractéristiques (ceux de Argento surtout) est ici au cœur : le whodunit. Autrement dit, la justification est dans le besoin d’éclaircissement sur les crimes et leurs motivations ; avec pour corollaire, un passage en revue de tous les personnages, leurs vices, leurs désirs, leurs petits compromis avec la loi, la morale ou la vérité. La queue du scorpion n’a aucun défaut notable. L’écriture est fine, le casting brillamment dirigé ; au pire, le film manque d’outrance par rapport à ses cousins gialli.

Le film est marqué également par une forte tension sexuelle, toujours indirecte ; Martino est bien plus puritain qu’à son habitude. Deux femmes magnétiques retiennent l’attention ; la première (Evelyn Stewart) anxieuse, rugueuse à tous points de vue ; la seconde plus limpide et sans rien à se reprocher, elle, ou au moins sait-elle parfaitement le dissimuler. La narration est simple et impeccable. Comme parfois chez Hitchcock, les héros du début cèderont la place à d’autres et le cœur du film, une idylle entre George Hilton et Anita Strindberg, arrive plus tard dans le récit. On pense à un Plein soleil hétéro.

Note globale 68

Page Allocine & IMDB  + Zoga sur SC

Suggestions…  Le Continent des Hommes Poissons + L’Oiseau au Plumage de Cristal

Voir le film sur

 Voir l’index cinéma de Zogarok

Publicités