MARTYRS ****

22 Mai

Martyrs.05

5sur5  Martyrs est trop fort. Trop fort pour n’importe qui. Trop fort pour qu’on le vive pleinement : c’est en tout cas un risque élevé, de le  »zapper », de l’amoindrir, de se détacher expressément. Il fascine, révolte, peut exercer une séduction, susciter des critiques en pagaille, morales ou techniques, mais dans tous les cas, il assomme.

Le film se divise en trois parties. La première présente Lucie, victime vengeresse poursuivie par des hallucinations et un sentiment de culpabilité, totalement détruite depuis sa détention par des individus malveillants étant enfant. La seconde est plutôt un lien entre les deux autres, où Anna découvre la réalité qui a fait naître la folie. La troisième est celle où cette réalité est vécue.

Pascal Laugier est un cinéaste jusqu’au-boutiste tenant ses promesses et dépassant toujours les artifices conventionnels. Si Saint-Ange n’était pas tout à fait réussi, Martyrs et The Secret qui ont suivis sont de véritables propositions de cinéma, avec un point de vue radical et original comme seule une poignée d’auteurs se le permet. Dans ce petit corps d’élite, il y a Argento et Martyrs emprunte à son Ténèbres, avec ces intérieurs immaculés et surtout cette sensation que ce coin-ci de la surface de la Terre s’est vidée, au profit d’un groupe de pionniers et de marginaux.

Toujours énigmatique et troublant, Martyrs a la franchise d’assumer tout ce qu’il pose et le règle étape par étape, au fil d’une construction d’une subtilité exemplaire (Hellraiser a percuté Laugier à bon escient). Chaque attente trouve une réponse, qui renvoie à un nouveau challenge. Il y a dans Martyrs une sorte de stoïcisme ardent, une façon d’être tendu vers l’avenir en permanence tout en refusant le non-sens ici et maintenant. Toutes les pistes ouvertes sont fondées : un peu comme dans Mulholland Drive, chaque bizarrerie, chaque aspect inédit, est là en vertu d’une vocation. Vient ce final, sur le podium des plus glaçants de toute l’histoire du cinéma, où avancer vers la résolution n’est plus possible. Justement, parce qu’on a été trop loin, trop haut, de telle sorte que l’existence devient une aberration.

Que voient les martyrs ? Qu’y a-t-il dans cet état extatique où se découvre la Mort ? Mais aussi, quelle est la valeur de la vie, quand il y a l’Absolu à atteindre ? Quelle est la valeur d’une individualité libre et chaotique, quand il y a la transfiguration ? Quelle est l’importance de la souffrance, de la privation, de l’horreur, quand on peux atteindre la révélation, s’abandonner et se défaire du monde commun ? Comme dans The Secret plus tard, ce qui obsède Laugier, c’est cette quête des structures invisibles de la réalité, ainsi que la morale de ceux qui sont nés ou accèdent au côté où on voit tout (par leurs connaissances ou leurs ressources, ou leur position sociale), toute la crudité des choses.

Note globale 86

Page Allocine & IMDB + Zoga sur SC

Suggestions… Hellraiser + Hellraiser II + L’Expérience Interdite

Voir le film sur StreaMafia

 

Voir l’index Cinéma de Zogarok

Publicités

3 Réponses to “MARTYRS ****”

  1. Moonrise mai 22, 2017 à 22:08 #

    Que 86, finalement ? La critique est pourtant plus que positive ! (et particulièrement réussie)

    • zogarok juin 4, 2017 à 16:50 #

      La note est à revoir – ça arrive. Au départ je n’étais pas sûr pour ce 9, mais finalement c’est bien un film des plus importants.
      Je trouve justement cette critique inférieure car trop émotionnelle. Fluide mais pas assez de précisions. Et c’est rare que je me dise qu’une de mes critiques soit spécialement bonne ou mauvaise.

  2. Moonrise juin 18, 2017 à 02:38 #

    Elle a malgré tout ce côté limpide et efficace. Disons qu’elle peut donner envie de voir le film à un néophyte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :