NE LE DIS A PERSONNE **

5 Sep

2sur5  Adaptation d’un roman à succès de Harlan Coben, Ne le dis à personne a frappé fort en 2006. C’est le thriller qui a conquis l’Amérique, avant Taken et en obtenant le respect. Le second long de Guillaume Canet ressemble à une fiction policière audiovisuelle de qualité mais sans style particulier (contrairement à une série comme La Crim’, qui s’achevait à l’époque), avec une belle BO pop-rock en supplément.

 

C’est du bon travail, lisse, carré. Le spectateur fait ses hypothèses et s’attache à cet Alexandre Beck isolé, interprété par l’excellent François Cluzet. Au mieux divertissement honnête, au pire policier banal et sur-vendu, Ne le dis à personne dépasse Pars vite et reviens tard mais ne l’écrase pas. La mise en scène demeure très plate, aucune qualité esthétique, aucune astuce particulière dans le scénario ne se dégage. C’est juste écrit avec précision, filmé conformément, avec un certain brio pour l’action et un modernisme insistant.

Note globale 53

 

Page Allocine & IMDB + Zoga sur SC

Suggestions…  Les Rivières Pourpres + Go Fast 

 Voir l’index cinéma de Zogarok

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :