TESS ***

2 Jan

4sur5 Tess d’Uberville est bien connu des amateurs de littérature victorienne. C’est Sharon Tate qui suggéra, quatre mois avant sa mort sauvage, à son époux Polanski d’adapter le roman de Thomas Hardy. Aussi en 1979, au moment où il vient de s’installer en Europe, Polanski s’essaie au film d’époque, abandonne l’humour et le fantastique pour Tess, son premier grand drame, dédié à Sharon.

Le film bat au rythme de Natassja Kinski, fragile, lucide et désespéré, résignée par prudence, pudeur et élégance. Toujours pure mais rarement insouciante, elle est malmenée par le sort, épuisant sa passion et son intégrité à chaque nouvelle épreuve. Pas un palier supplémentaire qui n’engage avec lui un désarroi plus achevé. Ses deux amants sapent ses chances : l’un arrive ou revient trop tard, l’autre s’impose sans générer de sentiments positifs suffisamment solide, pas même celui de sécurité. Des mondes entre lesquels elle déambule, elle préfère rejoindre le plus malheureux, à la campagne où elle s’esquinte mais trouve une place, plutôt que dans un univers nanti où on ne la comprend et l’entend pas mieux. Il est préférable de n’avoir aucune perspective que vivre dans les espoirs déçus et l’hypocrisie sans vigueur.

Couronné de prix et de nominations aux Oscars et aux Césars, ce mélodrame a été tourné essentiellement en Bretagne et Normandie, un peu dans le Pas-de-Calais, bien qu’il se déroule en Angleterre. Berçant dans des lumières prodigieuses et des décors ravissants, il brosse un tableau fidèle de l’exigeante vie rurale du XIXe, ainsi que de l’ère victorienne vue par celle qui l’expérimente sans l’intégrer jamais.

Note globale 76

Page Allocine & IMDB

.

Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :