BAD KIDS GO TO HELL **

11 Sep

3sur5  Une journée de colle commence pour six étudiants à la Crestview Academy. Le style est très voyant, on nous annonce apparemment comment tout ça finira dès l’intro. Les personnages sont installés, avec leurs réalités très crues. Le film n’a peur ni de la caricature ni de dépasser les limites de la vraisemblance. Les six traînent tous leurs tares dans un mode généralement assertif, comme cette intello conquérante (Amanda Alch), très conformiste et sexuellement expressive à ses heures. Les personnages secondaires n’y coupent pas : ici un professeur légèrement sadique, là un père sensible aux charmes juvéniles et surtout ce directeur old school à la mesquinerie obstinée.

Hormis pour l’ennuyeux Tarek Ahmed (le frisé, par Marc Donato), les portraits sont excellents. Le héros -(Cameron Deane Stewart) est une somme de tensions, faux pervers et pas tellement à la dérive, à la plastique supérieure mais parfois embarrassé par sa propre personne, méfiant mais prêt à prendre des risques, qui d’ailleurs confortent l’image de rebelle asocial qu’on veut lui coller. Tout ça est très grotesque et d’une grande cruauté. Breakfast Club n’aurait jamais pu être si téméraire, d’ailleurs le registre est moqué dans le laius de Tricia Wilkes (Ali Faulkner), impitoyant fille de riche brandissant systématiquement l’emprise objective de sa mère sur l’école et conchiant le  »nous » à l’envie.

Drôle, excessif, assez brutal et surtout malin, Bad kids go to hell est un film adolescent sur de jeunes adultes et doit impérativement être vu en acceptant cet état d’esprit. C’est une farce poseuse et elle le paie forcément. Les plus dédaigneux devront au moins reconnaître l’efficacité du jeu machiavélique présidant ce film hystérique mais dont l’énergie est perpétuellement canalisée. L’intrigue est tordue et naturellement les éléments de vérité sont connus de tous, simplement rien ne permet d’établir de liens. La spéculation la plus cynique est toujours la meilleure dans cette jungle inique et luxueuse, remplie de serpents, d’autorités stupides et de puissances malveillances

Note globale 58

Page Allocine & IMDB  + Zoga sur SC

Suggestions… Very bad things + Evil Dead + Carrie la vengeance + V/H/S 2 + You’re next + Warm Bodies : Renaissance

Voir le film sur VoirFilms

 Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :