L’INVASION DES PROFANATEURS DE SEPULTURES ***

30 Mai

4sur5  L‘importance de L’Invasion des Profanateurs de Sépultures (1956) est triple : c’est une masterpiece de la SF, un emblème de cinéma parano et une référence du cinéma sous influence de la guerre froide et de la peur communiste.

Le roman L’Invasion des Profanateurs et sa première adaptation par Siegel ont souvent été perçus comme des allégories anticommunistes, reflétant la déshumanisation supposée, le déclin de l’esprit d’initiative, la subordination des intérêts personnels aux généraux, mais aussi la faillite du bon sens économique (fermeture des commerces) des régimes du bloc de l’Est. Don Siegel s’en est défendu en prétendant que son film évoquait d’abord l’apathie rampante des sociétés occidentales.

Dans tous les cas le propos demeure hautement politique. Le conformisme hégémonique, l’appauvrissement gagnant chaque maillon de la société, renvoie à deux notions. D’abord à la coercition au nom d’un monde pacifique, où régnerait la cohésion entre les hommes. C’est le cauchemar engendré par l’application en roue libre d’un certain conservatisme utopiste et d’une gauche idéaliste, promouvant tous les deux la démission généralisée.

Ensuite, l’invasion extraterrestre renvoie au fantasme de construction du nouvel homme des visionnaires fascistes et totalitaires. Le travail de ces derniers consiste à purger les aspirations et manies humaines (l’amour, la foi, la volonté) pour créer un homme fonctionnel et ataraxique, également indifférencié. Enfin, à l’instar de La Chose d’un autre monde, le film apparaît fatalement comme une espèce de symptôme du maccarthysme, où les citoyens sont suspicieux à l’égard de leurs homologues.

Concis (à peine 80 minutes) et très dynamique, L’Invasion est armé pour persuader les plus jeunes soixante ans après sa sortie. Tout en traduisant les phobies de son temps et d’autres plus transcendantes, son climat hystérique et paranoïaque n’a pas été entamé. Privilégié par rapport au dénouement prévu, le final peut paraître léger et incertain, laissant croire que le cours de la situation peut être inversé alors que le Dr Miles Bennell convainc bien facilement ses interlocuteurs.

Note globale 75

Page Allocine & IMDB  + Zoga sur SC

Suggestions…

Voir le film sur MixtureVideo 

Publicités

2 Réponses to “L’INVASION DES PROFANATEURS DE SEPULTURES ***”

  1. eelsoliver juin 8, 2015 à 11:37 #

    Excellent film qui oscille entre le fantastique et l’épouvante. Je suis d’accord avec la chronique : le film a plutôt bien supporté le poids des années. J’en profite également pour donner un lien qui mène vers mon blog : http://cinemachoc.canalblog.com/

    • zogarok juin 9, 2015 à 18:05 #

      Merci Eelsoliver. Pour le lien vers ton blog, tu peux l’ajouter directement sur ton commentaire, juste en-dessous de l’email puis du nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :