PITCH BLACK **

16 Jan

2sur5  Humble série B, Pitch Black va rencontrer un grand succès en DVD et lancer la carrière de Vin Diesel, qui s’imposera rapidement comme une référence de l’action movie dans les années 2000s. Pitch Black aura trois sequel, dont un film d’animation et bien sûr ses déclinaisons en jeu-vidéo.

Suite au crash d’un vaisseau spatial sur une planète inconnue, les survivants s’organisent dans cet espace aride dominé par trois soleils. Parmi eux, Riddick (Vin Diesel), criminel en transfert vers sa prison, qui va s’avérer une menace très secondaire compte tenu des circonstances et des dangers qui rôdent.

Pitch Black chevauche deux genres, la SF et l’action. Il jouit d’un univers graphique et esthétique original, lequel peut toutefois laisser sur sa faim. En baignant dans une atmosphère jaunie à l’excès, il ressemble à un Avalon cheap et à l’inspiration limitée. Il y a de solides bases créatives mais l’ensemble manque de goût.

Sinon c’est un action-movie quelconque, faisant largement surplace pendant l’essentiel de la séance, sans se pourvoir d’intrigue valable. L’attaque des oiseaux annonce une dernière demi-heure plus intense, où l’exploration tant espérée se déroule enfin ; auparavant, que de scènes d’action et de suspense poussives. Les survivants écument leur vaisseau et les parages en bavardant (bien mal) sur le prisonnier parmi eux et les autres dangers de cet environnement inconnu.

Les personnages sont là, ni prototypes bigger-than-life, ni clichés amusants, ni profondément humains, juste des caractères gras cherchant à trouver leurs marques. Les acteurs sont curieusement médiocres. Globalement, tout cet univers suscite une curiosité neutre, froide, mais persistante. Ce n’est pourtant pas un simple nanar ou navet, c’est clairement un film avec une architecture carrée, des atouts et surtout une histoire, des références en amont ; mais on s’y ennuie monstrueusement. Le potentiel pour des suites dynamiques et raffinées dans leur registre est là.

Note globale 43

Page Allocine & IMDB

Suggestions…

Voir le film sur StreaMafia

.

Voir l’index cinéma de Zogarok

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :