TROUBLES MENTAUX & MBTI

2 Déc

Les amateurs du MBTI aiment créer des ponts entre ce modèle et d’autres systèmes, qu’il s’agisse de structures de personnalités (Ennéagramme, Théorie des Humeurs) ou de schémas parfois ésotériques ou plus  »ludiques » (Astrologie). Toutes sortes de corrélations sont esquissées sur les forums, ainsi que par les spécialistes reconnus. Chaque trait appelant des forces, des faiblesses, des obstacles et des ouvertures inhérentes, les différentes personnalités s’exposent chacune naturellement à des troubles psychiques précis. Il n’est pas dit en revanche quels types sont les plus propices à développer des troubles ; de même, aucune hiérarchie n’est faite entre les troubles.

Chaque personnalité est donc propice à une foule de désordres mentaux et chaque type a, en quelque sorte, sa dégénérescence ou névrose caractéristique.

Voici le tableau standard :

ENFJ Obsessive-Compulsive (Personnalité obsessionnelle-compulsive) 
INFJ Avoidant (Personnalité évitante)
ENFP Paranoid (Paranoïaque)
INFP Histrionic  (Histrionique) 

ENTJ Sadistic (Sadique)
INTJ Schizotypal (Schizotype)
ENTP Compensatory Narcissistic (Narcissique compensatoire)
INTP Schizoid (Schizoide)

ESTJ Passive-Aggressive (Personnalité passive-agressive)
ISTJ Depressive (Personnalité dépressive)
ESFJ Masochistic (Masochiste)
ISFJ Dependent (Personnalité dépendante)

ESTP Narcissistic  (Narcissique)
ISTP Antisocial  (Antisocial)
ESFP Borderline  (Borderline)
ISFP Cyclothymic  (…….)

Cette catégorisation très rigide doit être prise avec recul : néanmoins, c’est un excellent indicateur, une bonne base pour cerner le MBTI et les « archétypes » récurrents dans l’ensemble des approches typologiques. A noter cependant que la personnalité paranoiaque attribuée ici à l’ENFP est un trait également prégnant -presque caricatural- des IST et en particulier des ISTJ. Quand à la personnalité passive-agressive attribuée à l’ESTJ, elle se niche aisément chez l’INTP, dont les fonctions et le mode d’action sont un terreau extrêmement favorables à ce genre d’attitudes.

*

——–

*

Catégorisation supplémentaire

*

Les informations présentes sur le site Celebrity Types permettent de compléter ce tableau schématique. L’approche au cas par cas permet de créer des corrélations plus vastes. Il ne s’agit plus de trouver l’exemple parfait, mais relever les affinités naturelles entre types et perturbations cliniques.

* Antisocial = ENTP (strongly), ESTP, ISTP (somewhat)

TP sauf l’INTP

* Avoidant (évitante) = INFP (strongly), ENFJ, ISFJ, ISFP (somewhat)

ENFJ !… et INFJ évaporé

* Borderline = ENFP, ESFP (somewhat)

ExFP

* Compulsive = ENTJ, ISTJ, ESFJ (strongly), INTJ, ESTJ, ISFJ (somewhat)

SJ & NTJ

* Dependent = INFJ, ISFJ, ISFP (strongly), ESFJ, ESFP (somewhat)

SF & INFJ

* Depressive = INFJ (somewhat)

* Histrionic = ENFP, ESTP, ESFP (strongly), ENTP, ENFJ, ISFP (somewhat)

ExxP & ENFJ/ISFP ; l’INFP a disparu !

* Hypomaniac = ENTP, INFP, ENFP, ESTP, ESFP (somewhat)

ExxP & INFP

* Masochistic = ISFJ (somewhat)

* Narcissistic = INTJ, ENFJ (strongly), INFP, INFJ, ENFP (somewhat)

NF + INTJ

* Negativistic = ISTP (strongly), ESTJ, ESFJ (somewhat)

ESxJ + ISTP

* Paranoid = ISTJ (somewhat)

Contradiction totale avec le modèle épuré ; la qualification de « paranoid » n’est pas rapportée sur la page de l’ENFP

* Sadistic = ESTJ (strongly), ENTJ (somewhat)

ExTJ

* Schizoid = INTP, ISTP (somewhat)

IxTP

* Schizotypal = INTP (strongly)

en contradiction avec la plupart des sites ou forums, l’attribuant très souvent à l’INTJ voir aux INF, ensuite seulement à l’INTP

*

——–

*

Synthèse 

*

* Antisocial = TP (S-N), NTJ

* Hypomaniac = EP, NFP

* Masochiste = SFJ, FJ

* Narcissique = ETP, NF

* Sadique = ETJ, TJ, STP

* Schizoide = IT

* Schizotype = IN

*

*

Cet article se veut le plus informatif et objectif possible. Les digressions, analyses et torsions viendront plus tard.

Publicités

5 Réponses to “TROUBLES MENTAUX & MBTI”

  1. Voracinéphile décembre 2, 2013 à 01:14 #

    Oh, que de possibilités stimulantes ! Effectivement, on imagine assez bien les corrélations entre certains troubles et les personnalités (surtout les nôtres, et éventuellement ceux que l’on connaît). Dans mon cas, il suffira d’évoquer Sharpay pour révéler mes dangereuses prédispositions… Dépendance et masochisme, une vraie tragédie digne d’un Polanski (à voir dans son cinéma en ce moment d’ailleurs…).
    L’histrionisme semble surtout concerner la lettre E (éventuellement quelques ISF). Je penserai à me documenter sur les ENTJ (risque de développer du sadisme, curieux de voir quel serait le lien entre les deux)

    • zogarok décembre 5, 2013 à 13:25 #

      L’histrionisme c’est la polarité E + F avant tout. Les ISFx ne sont pas les personnalités les plus flamboyantes et assertives.

      Il faut prendre tout ça avec des pincettes ; ça se veut des « données objectives », mais aussi minimalistes. Ce n’est qu’un premier aperçu, une clé pour entrer dans le modèle.

      Et si tout n’est pas possible, le panel de combinaisons raisonnables est déjà massif… Pas de déception de ce côté.. Par contre il ne faut pas confondre ce que fabrique l’égo, ou les attitudes empruntées, à la nature propre : par exemple, un ISFP sadique, c’est presque antinomique et s’il l’est, il ne le sera probablement pas sur le plan charnel et dans le fond de son esprit, sauf désintégration.. au dernier degré.

  2. chonchon44 décembre 2, 2013 à 11:00 #

    C’est intéressant, j’ai lu des bouquins sur le sujet. Pour s’aider à gérer les personnalités difficiles (mes patrons…) ! Mais ça me laisse un peu dubitative ; par nature je déteste les étiquettes. Trop manichéen.

    • zogarok décembre 5, 2013 à 13:21 #

      C’est l’usage du MBTI et les représentations qu’on en tire qui peut être étriqué et manichéen (par exemple, les SJ sont souvent rejetés, surtout que les NF-NT s’intéressent beaucoup plus au sujet).

      On est tous des personnalités un peu difficiles à gérer 😉

      Tu te situes quelque part, entre ces étiquettes ? F (feeling) en tout cas 🙂

  3. Vicky septembre 21, 2016 à 01:09 #

    Bonjour.. J’ai récemment découvert que je suis une INFJ et je suis diagnostiquée trouble de la personnalité limite évitante et j’ai fait une dépression majeure. Je suis estomaquée. C’est précisément écrit ici..

Répondre à Vicky Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :