TYPOLOGIE DES CANDIDATS 2012

6 Mai

Prévu depuis le lancement du Blog, cet article est l’occasion d’ouvrir la catégorie « Sociologie au Burin », dont les typologies et en particulier celles du MBTI sont des éléments décisifs (et seront définis plus précisément plus tard).  Article absolument ludique et sans doute superficiel, mais le sujet ne tient pas de la farce pour autant : il s’agit de dresser des hypothèses à parti de modèles et de présentations succinctes.

*

Le MBTI est le maître et la référence la plus crédible de toutes les échelles de mesure de profils ; l’Ennéagramme est moins sérieux, ses origines sont même relativement floues voir ésotériques et les types proposés assez caricaturaux (au moins a-priori). Pour l’Ennéagramme, l’intérêt est surtout dans l’établissement de combinaisons, de correspondances ; plusieurs types peuvent former un portrait, abstrait mais significatif. Avec le MBTI, il est davantage question de comportement, d’attitude, de mode de fonctionnement.

*

A noter que Slate a diffusé récemment un article sur le même thème (MBTI seulement) – néanmoins, les diagnostics MBTI ne sont pas tous ceux que vous trouverez ici (certains, comme pour Bayrou, m’ont même étonné). Retrouver ce sujet sur une plateforme aussi vive et pédagogue est une excellente surprise ; en revanche, on peut regretter qu’il y manque un argumentaire pour justifier les attributions… et que les « experts » non-cités sont probablement issus de l’avis général des internautes et amateurs, d’ailleurs les profils-types peuvent être déduits spontanément en raison de leur évidence, chez certains personnages en portant tous les traits (c’est le cas de Nicolas Sarkozy en particulier).

*

Présentation rapide des deux modèles (liens pour en savoir plus), sur lesquels le Blog reviendra probablement à d’autres occasions (pour le Cinéma notamment), puis application au cas par cas pour les dix candidats.

*

*

MBTI

*

4 critères définissent le test de Myers Brigg :

* I/E (Introverti/Extraverti) = l’introverti s’épuise au contact des autres, l’extraverti gagne à être en société, il est dans son élément

*  N/S (iNtuition/Sensation) = les intuitifs comprennent à partir de la déduction, de l’extrapolation, de la généralisation ; les sensitifs se fient à l’expérience et au bon sens, à leurs acquis plutôt qu’à la théorie

* T/F (Thinking, Penseur/Feeling, Affectif) = les penseurs prennent leurs décisions sur la base de critères rationnels et objectifs ; les types sentimentaux ne sont pas nécessairement « émotionnels » ni grégaires, mais tendent à minimiser le raisonnement logique au profit de considérations soit humaines, soit passionnelles

* P/J (Perception/Jugement) = les perceptifs évitent de s’engager ; les « jugeurs » sont organisés, se fient à des critères qui sont souvent ceux de la société, savent généralement ce que sera leur futur proche et leur avenir lointain

*

Tempéraments à l’épreuve de la pratique sportive, ainsi que dans le rapport au Monde en général (adaptabilité).

*

4 grandes familles (descriptions caricaturales) :

* NT, les Rationnels (xNTx) = c’est la famille la plus rare (environ 10%), la moins sociable et la plus axée vers la théorie, la quête de connaissances, de compétences et de compréhension. Tout passe par la pensée ; l’analyse, la logique, jouent un rôle fondamental au quotidien. Ce groupe est orienté progrès et peut, au contraire des SJ, passer outre les traditions ; mais le souci du travail, de la découverte et de l’intelligence les séparent des SP, alors que le relativisme côté valeurs et la priorité accordée à la logique les dissocie des NF. Souvent des scientifiques, philosophes.

En savoir plus : 16types.fr

* NF, les Idéalistes (xNFx) = les standards éthiques, les valeurs culturelles jouent un rôle décisif pour les membres de ce groupe (entre 15% et 20%). Des idéaux élevés, des buts nobles via lesquels ils pourront s’extraire du marasme et de notions matérielles et affirmer leur identité sont les sujets de préoccupation essentiels de la vie des NF. Souvent des enseignants, journalistes.

En savoir plus : 16types.fr

* SP, les Artisans (xSxP) = catégorie la plus exubérante, la plus spontanée et la plus « bruyante », c’est celle des esthètes, des hédonistes et des amuseurs (25% à 35%). Ils sont orientés solution et ont un bon sens pratique, mais leur faculté d’adaptation à la nouveauté est plus limitée que pour les précédents. Ce sont les plus instables mais aussi les meilleurs « vivants » ; avec les NF, c’est chez eux que se retrouvent les Artistes.

En savoir plus : 16types.fr

* SJ, les Guardiens (xSxJ) = groupe le plus répandu (autour de 45%), c’est celui des « conservateurs », de ceux qui assimilent les règles, les structures et les contraintes sociales et sont naturellement portés à en reconnaître la valeur. Aptitudes logistiques, managers, protecteurs aussi. Ils peuvent être rigides, se mettre des ornières, ne pas voir ou accepter le changement.

*

En savoir plus : 16types.fr

L’Essentiel :

– les caractéristiques définies par E/I et  P/J sont relatives aux attitudes. Les deux autres sont plus « viscérales » et profondes, décisives pour le fonctionnement.

– chaque type implique les quatre fonctions-clés ; le modèle estime ainsi que tout Homme est à la fois Penseur et Affectif, ainsi qu’Intuitif et Sensitif ; les niveaux d’introversion ou d’organisation (pour aller vite) s’appliquent à ces 4 notions.

– Par exemple, un NT sera d’abord Intuituif (N) et Penseur (T) ; il ne fait appel à ses aspects de Feeler (F) ou de Sensor (S) qu’en de rares occasions ; cela lui demande un effort, lui apparaît contre-nature, nouveau ou dérangeant. L’introversion et l’extraversion se calque ensuite là-dessus : un NT introverti, par exemple l’INTJ, est d’abord N (Intuition Introvertie – Ni) avant d’être T (Penseur extraverti – Te) – ou IN et TJ.

*

——————————————————————————————————————————————————————————–

*

ENNEAGRAMME

*

9 types, en substance (liens vers des descriptions pour cerner plus vite)

* type 1 – l’Idéaliste, le Perfectionniste : Ennea.com ; CCE ; Moncoach ; EIP  ; EnCo

* type 2 – l’Altruiste, le Romantique : Ennea.com ;  CCE

* type 3 – le Battant, le Magicien : Ennea.com ; CCE

* type 4 – l’Artiste : Ennea.com ; CCE

* type 5 – L’Observateur, l’Expert : Ennea.com ; CCE

* type 6 – Le Loyaliste : Ennea.com ; CCE

* type 7 – L’Optimiste : Ennea.com ; CCE

* type 8 – Le Leader : Ennea.com ; CCE

* type 9 – L’Affable, le Médiateur : Ennea.com ; CCE

*

– ces types sont issus de trois Triades : Emotionnelle, vivant selon le ressenti, le rapport aux autres, l’image (types 2-3-4) ; Mentale, se fondant sur la réflexion, la logique, la créativité et la planification (types 5-6-7) ; Instinctive, fidèle à ses tripes, à son monde intérieur, à ses convictions ou ses modèles personnels, orienté vers l’action (types 8-9-1)

– à chaque type peut s’ajouter une aile ; par exemple, un Type 8 peut avoir une aile 7 ou une aile 9 ; l’aile 9 le rend plus conciliant, plus modéré, plus porté au retrait ; l’aile 7 le rend davantage anticonformiste, agressif, entreprenant

*

– Pour en savoir plus :

http://homeusers.brutele.be/dossiers/evoluer/enneagramme_type_de_personnalite.htm

http://www.enneagramme.com/Theorie/9_types.htm

http://homeusers.brutele.be/dossiers/evoluer/enneagramme_dossier.htm

– Pour déterminer votre profil :

http://www.enneagramme-envolutif.com/formation-enneagramme-test.html

*

——————————————————————————————————————————————————————————–

*

MARINE LE PEN = ESFP – 6aile7

MBTI : ESFP ou ENFP

L’hypothèse ESFP s’impose avec évidence, pour la gouaille et le tempérament bouillonnant, par endroits presque « boute-en-train » du personnage, pour la simplicité du ton aussi. Mais son brio dans les débats, sa capacité à allier des concepts ou des idées complexes avec spontanéité font pencher vers le « N », de même que ses facultés d’oratrice. Par ailleurs la capacité de MLP, plusieurs fois démontrée, à faire tomber les masques de ses interlocuteurs (d’un point de vue psychologique) et à saisir ce qui n’est pas dit au-delà même des arguments, d’une gêne ou d’une colère patente, peut être autant comprise comme une caractéristique décisive du « Se » (rien ne lui échappe dans le présent) que du « Ne » (faculté à tisser des liens dans l’environnement et l’ambiance). Très réactive, imprévisible et charismatique, comme l’est l’ENFP de papier. « ExFP » de toutes façons, le type des comédiens, des exubérants et des leaders ou pédagogues hauts-en-couleur.

Il y a une deuxième hypothèse qui peut maintenir le doute pour MLP, c’est l’ESTJ : contrairement à Mélenchon qui en adopte parfois une « persona » grossière, c’est structurel dans le cas de MLP. En effet sa tertiaire Te (la Pensée Extravertie) est de plus en plus investie, en réponse probablement à la récente accélération de sa carrière. Cette énergie Te était clairement noyée sous les deux fonctions dominantes (Perception Extravertie et Sentiment Introverti) il y a une décennie.

Enneagramme : 6, 7, 3

Loyale, dynamique, avec un côté borderline ostensible qui n’entame rien de sa combativité, voir de sa témérité. Les événements de sa vie personnelle pourraient en avoir fait une des « contre-phobiques »  souvent cités pour évoquer le Type 6 (qui tend à se laisser dominer par ses peurs, ou les surmonte avec aplomb et souvent excès). On peut parler, dans ce cas, d’optimisation maximale et magistrale du type.

*

NICOLAS SARKOZY = ESTP – 3aile2

MBTI : ESTP

Comme Chirac et Berlusconi. C’est un type imprévisible, irréfléchi ou incohérent dans ses actes en surface, mais se fiant à son cadre interne (Ti – Pensée introvertie) pour décider et agir vite (Se – Sensation extravertie). Il aime les biens matériels, le clinquant, cherche la reconnaissance, le feu des projecteurs ; c’est un dominant naturel. Il vit sur le moment présent, est doué en général et en particulier pour l’improvisation ; il s’adapte en toutes circonstances, sauf s’il est compromis et ne rate jamais une occasion de se mettre en avant. Il aime les plaisirs terrestres surtout ; Sarkozy est l’ESTP, dans une version plus assumée que Chirac et plus « narcissique » que Berlusconi, lequel portait carrément toutes les outrances « sensorielles » du type (potentiellement le plus jouisseur, hédoniste et cynique).

Enneagramme : 3w2, 8w7

Sarkozy est vraisemblablement 3aile2 (le type de « la star », du Battant tendant ici vers l’instinctif), ou bien oscille entre 8 et 7 (8 aile 7 ou 7 aile 8). Sa gloutonnerie, son déni face au réel, la force physique dont il a pu faire preuve abondent en ce sens ; sa fuite de la faiblesse (trait fondamental du 8) ressemble beaucoup à la quête d’admiration et l’identification à un rôle (pratique spontanée du 3). La recherche de compensation, l’égo surgonflé, évoquent généralement les types 3 & 8 et Sarkozy incarne tout à fait ce qui les relie. La fausseté, le vide transparent de l’homme, son aptitude à s’adapter aux publics auxquels il fait face, sa façon de se mettre en scène, font cependant pencher plutôt vers le type3 (là encore, à l’instar de Chirac, qui oscillait lui plutôt entre 3 et 9).

*

FRANCOIS HOLLANDE = ESFP – 7aile6 (ou 9aile1)

MBTI : ESFP ?

Peu d’intérêt sur ce profil, pas grand chose à creuser, pas d’angle d’attaques prégnant ou stimulant (comme pour le reste d’ailleurs). Hollande serait ESFP a-priori et est généralement typé comme tel. Néanmoins il y a trop d’éléments contradictoires à son sujet et en même temps peu de traits saillants ; il est donc difficile de cerner le personnage, à moins qu’il soit aussi dissocié qu’il en ait l’air.

Enneagramme : 7, 9, 6

Hollande est souvent perçu comme un 7w6 et il en est médiatiquement la caricature. Optimisme, bonne humeur, entrain définissent le type, plus encore avec cette aile ; c’est aussi, en grossissant le trait encore avec les comportements les plus récurrents, un bon communicant, mais un piètre leader et un dominateur peu crédible. Le 7aile6 peut être un bon chef d’équipe, approuvé d’ailleurs et populaire surtout, mais on ne lui fait pas confiance en cas de crise, ou on chercherait quelqu’un de plus solide, plus stable ou sérieux. En revanche, il excelle dans les rôles de seconds ou dans le costume du farceur de service. Tendance à s’affadir, à se contenter des acquis, à fuir la réalité, la tâche, l’effort, la remise en question (correspondances entre les types 7 dits ‘malsains/désintégrés’ et 9). Voit et pense à court-terme (être SFP redouble cet aspect). L’aile 6 illustre l’importance accordée au sentiment d’appartenance et par extension, à la conserver sa place au sein du groupe.

*

JEAN-LUC MELENCHON = ENFJ – 8aile7

MBTI : ESTJ ou ENFJ

Idéaliste ou Gardien ? Le dogmatisme de Mélenchon est un pont entre ces deux pôles. Le candidat du FDG est considéré comme un ENFJ sur Slate, d’ailleurs peut-être penche-t-il vers le « F » , par idéalisme, ou par pratique (via ses messages et postures politiques), en raison de ce qu’il défend et de la fibre émotionnelle dont il abuse. Par ailleurs, l’ENFJ est le plus prompt des types  »F » à assumer le leadership ; c’est aussi, à l’instar de l’ENTJ pour les NT, le NF le plus disposé à fonctionner comme un SJ. Ce type est celui des orateurs passionnés, des amoureux de grandes causes capables de faire face à la foule en la prenant à témoin (les ENF mobilisent, les INF exposent leurs raisons) ; moins concordant en revanche, l’ENFJ est un type très  »féminin », peut-être aussi le plus réservé, prudent voir timide des extravertis.

Mais on attribue ce type un peu vite – généralement à beaucoup de personnages charismatiques ou flamboyants, marqués « à gauche », prophètes pacifistes ou militants associatifs d’envergure. Sans doute y a-t-il là une volonté de sacraliser et figer un portrait universel de « gourou ». Or l’INFP et l’ESTJ, pour des raisons différentes, peuvent très bien incarner ce gourou.

Ensuite, entre S et N, Mélenchon est dur à définir : il vit dans le présent, réagit au contexte physique -ou aux hommes et femmes qui s’adressent à lui- plus qu’aux idées ou aux débats, perdant parfois de vue une certaine cohérence. Ces caractéristiques indiquent plutôt le Ti-inf et la présence du Se. De plus, Mélenchon fut un grand suiveur pendant de nombreuses années, surtout à l’époque Mitterand (voir son attachement manifeste, parfois benêt, dans les vidéos), une caractéristique plutôt propre aux I, S, F et J (par rapport aux E, N, T et P) : surtout au Fe (fonction dominante ou auxiliaire des types xxFJ). Il ne s’agit pas du tout de dénigrer Mélenchon en lui refusant un type plus convoité ou censément plus noble ; mais Mélenchon est plutôt un gardien des traditions, d’un idéal de gauche et la confusion de l’ENFJ avec l’ESTJ, du NF avec le SJ, se comprend et même se justifie. Il est bien cependant le paroxysme de l’ENFJ masculin [et du NFJ] agressif et têtu.

Enneagramme : 8

Mélenchon est un 8 assez poussif, cumulant beaucoup des traits de ce type qui utilise prioritairement le centre instinctif pour le tourner vers l’extérieur.  

*

FRANÇOIS BAYROU = INTP – 9aile1

MBTI : INTP, INxJ ou ISTJ ?

C’est probablement le plus difficile à cerner de tous les candidats (ce qui est sans doute un obstacle pour lui et son MoDem à plusieurs niveaux). INTP pour son non-conformisme, probablement surtout interne, qui émerge facilement mais est souvent floué, en surface toujours, par la culture du consensus, de l’harmonie. L’hypothèse INFJ, sur Slate, n’est pas aberrante, même si elle surprend spontanément : les qualités de pédagogue, le côté « mentor » du personnage renvoient à l’INFJ ; mais l’attitude, réservée et décisive, sied parfaitement aux IxxJ en général. La raideur, l’impression parfois d’observer un pantin hypnotisé par les croyances qu’il récite renvoient à l’ISTJ. Bayrou serait alors un ISTJ assez curieux, pour autant, jusque dans les détails, il épouse parfaitement les structures de ce type.

Enneagramme : 9, 1, 5, 6

A-priori, Bayrou est un « 9 » assez facile à diagnostiquer. Pour des raisons basiques : simplicité du personnage, souci de la neutralité, de la modération, ainsi que pour la sagesse (peut-être un  »6 » intégré ?) ; mais également pour les discours-fleuves, le souci du détail. Bayrou est aussi un « passif-agressif », à tous les niveaux (sur les plateaux, dans son action politique, dans sa façon d’être et de se présenter). Le 9 associé au 1 cumule la résistance aux émotions négatives, à l’adversité et à la violence des deux types ; il induit aussi un certain idéalisme, le désir de préciser (et ensuite, dans une moindre mesure, de communiquer) sa vision du Monde ; il inclue aussi une certaine rigidité, une paresse, une indécision… plutôt qu’une peur, qu’un souci de sécurité, de maîtrise (et d’une stabilité matérielle), propres aux types 5 et 6. Ces deux-derniers sont les opposés du 1 et 9, mais on peut aussi les qualifier de reflet ; par exemple, le 1aile9 et le 5aile6 se font face sur le cercle de l’ennéagramme ; ils tendent à se complémenter mais aussi à s’identifier l’un à l’autre et peuvent simultanément se confondre comme apparaître incompatibles. Bayrou pourrait être un 6aile5 (qui s’identifie, et réciproquement, avec le 1aile2) ; sa solitude abonde en ce sens (à titre privée, celle-ci est délibérée – Bayrou ferait volontairement le vide autour de lui), ainsi que sa loyauté et son attachement à un cadre familial et à des racines géographiques.

*

EVA JOLY = INFJ – 3aile4 

MBTI : INFJ ou INFP

Eva Joly affiche les grandes qualités de l’INFJ… et les grands défauts des « IN » en général, communication laconique ou inadaptée en tête. Eva Joly pourrait être INFP, mais les IxFP sont souvent les plus passifs (cependant, beaucoup d’INFP compensent leur « faiblesse » par un masque d’aplomb et de dédain) ; son intransigeance et sa froideur pourrait la faire apparaître comme une « T », mais son mode d’expression (mimiques et phrasé) sont emprunts de valeurs, de références subjectives, d’affects (d’ailleurs la campagne, les propos, les clips, sont « F » malgré eux). C’est plutôt son « J » qui la rend si droite, si (apparemment) dure, si structurée et décisive ; lui aussi qui l’a portée vers le domaine qu’elle a embrassé.

Enneagramme : 3, 4, 1

potentielle 1, pour le côté justicière, pour l’idéalisme aussi, trait qui n’est pas sans rappeler le type 4 (naturellement porté vers les idéaux de gauche). Le goût du combat, le côté workaholic, la ténacité, mais aussi la multiplication des actions sur des domaines contradictoires (concours de beauté, Droit, politique, éthique) renvoient au type 3. L’association à une aile 4 paraît évidente ; elle implique une priorité au mental au détriment de l’instinctif, un sens esthétique plus développé, une plus grande discrétion et un sens de la nuance lorsqu’il s’agit de se mettre soi-même en scène (contrairement au 3w2, le 3w4 n’est pas un profil-type de « showman », il peut même être assez froid et asocial – mais aussi moins outrancier). A noter aussi qu’un Trois accompli ne ressemble pas à un Trois, mais à ses objectifs, ses combats, bref à l’objet de son identification.

*

NICOLAS DUPONT-AIGNAN = INTJ – 1w9

MBTI : INTJ

Pour l’aplomb sans fards, l’expertise, la cohérence et une certaine hauteur naturelle. Solitaire sans en souffrir (aspect irrévocablement INT), NDA est porté par ses convictions ; le terme s’applique bien, semble même façonné pour des individus comme lui, poursuivant leur vision du Juste contre vents et marées. Son discours est très établi, la confiance en l’inspiration de l’INTP n’est pas de mise ; avec l’INTJ, les idéaux sont solides et vérifiés (l’INTP est plus porté vers la polémique et l’exploration de concepts que leur revendication).

NDA a ce côté un peu professoral, donneur de leçons qui s’il peut le plomber vu de loin, passe largement grâce à sa virulence sans outrances ; en outre, en parfait INTJ, NDA retient son jugement et ses paroles jusqu’à délivrer le coup fatal. Les légers problèmes de communication (coups-d’éclats de « showman » un peu désuets, mais ça ne le soucie guère) sont typiques, bien sûr des « T », mais surtout des (I)NT(J), largement plus soucieux de fond que de forme, de symboles que d’images gratuites et chatoyantes. Autre caractéristique de l’INTJ : un conformisme de façade, une auto-discipline au service d’un état d’esprit structuré.

Enneagramme : 1, 5, 6

L’ennéatype 1 s’impose rapidement (fixation perfectionniste, colère réprimée éclatant face aux « excès » broyant son sens de la droiture), quoiqu’avec des aspects ‘résonnant’ 5. Un 5 aile 6 dans ce cas, c’est-à-dire un Observateur relativement tourné vers le Monde, actif voir énergique, bien qu’assez difficile à saisir. Les 1w9 et 5w6 sont des types-miroirs.

*

PHILIPPE POUTOU = ISFP – 9w1

MBTI : ISTP ou ISFP

Poutou a un profil assez classique de petit lieutenant de la « gauche radicale » ; c’est un SP, il vit dans et pour l’instant immédiat, ne se soucie pas des conséquences de ses actes. Il est fidèle à ses habitudes mais c’est un bon camarade. Plutôt introverti, il a les traits du STP, mais ses prestations ont souvent été curieusement affectives ; le personnage manie très mal la théorie, alors que les STP sont souvent capables d’asséner des convictions arrêtées et structurées.

Enneagramme : 9, 6, 7

Poutou est un 9 typique. Négligé, paresseux, même lorsqu’il monte au front, capable néanmoins de se montrer ponctuellement offensif.

Publicités

35 Réponses to “TYPOLOGIE DES CANDIDATS 2012”

  1. Voracinéphile mai 6, 2012 à 11:01 #

    Ah, et ben la voilà, notre chronique d’ouverture de la catégorie socio ! Amusant en tout cas, ces méthodes d’évaluation, j’essayerai de m’y confronter.Et bonne idée de commencer par l’angle de la politique, ça nous permet d’avoir quelques éléments sur nos candidats (même si 8 ne sont plus dans la course, c’est amusant de comparer cette analyse à l’opinion qu’on avait d’eux avant le premier tour). Pas toujours objectif dans le ton (Sarkozy s’en prend gentiment plein la gueule pendant l’établissement de son profil), mais le classement semble cohérent (et l’objectivité n’étant pas revendiquée par le blog, on se contentera de sourire).

    • zogarok mai 6, 2012 à 11:27 #

      Tiens !? Je ne revendique pas un sérieux absolu sur un tel sujet, par contre tout ici est plutôt objectif ou cherche à l’être. Enfin, le diagnostic se veut objectif ; le commentaire et le jugement peut être l’occasion de dévier.
      Pour Sarkozy, j’ai été plutôt honnête, surtout que le personnage en lui-même (hormis le côté bling-bling) ne me déplaît pas tant – c’est aussi un performer brillant, j’y tiens. Ca a pu paraître dur, mais il a bien tous ces traits qui correspondent à l’ESTP. Tout comme Eva Joly est une INFJ presque caricaturale.
      J’ai préféré repousser l’article à aujourd’hui, d’abord parce que je pensais que j’aurais traité les dix (et puis… non), ensuite parce que c’est une façon de dire que je n’ai rien à f****e du second tour, que j’ai déjà évoqué ce que je voulais, et que tout me paraît joué.
      D’ailleurs, je crois que le véritable acte punk ce dimanche, ce serait de voter Sarkozy. Ce serait d’ailleurs sans conséquence profonde, puisque le PS balaiera de toute façon sa concurrence aux Législatives. Mais risquerait de se scinder juste après…

      Passe les deux tests sur Internet ; si tu connais bien les principes, tu pourra affiner les résultats et cerner un type assez proche de ce que tu est. Il faut accepter ses limites aussi. Personnellement, je suis INTP, vraisemblablement 5w6 (j’ai plus de mal avec l’ennégramme – quoique le 5 me paraît trop passif (je ne me reconnais pas dans l’idée de self-control total, de calme absolu), le 6 semble bien « renforcer » ; je sais au moins que je suis aux antipodes du trio 9-2-7 et plutôt 5-8-1).

      MBTI http://www.supertest.com/MB/mb1.cfm
      http://www.intelligence-creative.com/280_mbti.html

      Enneagramme http://www.enneagramme-envolutif.com/formation-enneagramme-test.html

  2. Voracinéphile mai 6, 2012 à 16:51 #

    Je vois que tu as saisi ma nuance, mais je vais insister pour éviter toute zone d’ombre : le commentaire laisse poindre des pics à l’encontre du personnage, mais pour ce qui est du résultat, je trouve le portrait assez probant (en tout cas, il cerne bien différents traits du personnage). Merci pour les liens, j’irais consulter et passer le test pendant un aprem à trous.

  3. Greenbat85 juin 20, 2014 à 17:59 #

    Ah bien voilà un joli tableau, pas du tout subjectif, non non, même pas dans le choix des photos^^
    Je pense que je ferai un blog, quand les circonstances me conviendront.

    Bon, de mon coté, je ne me suis toujours pas inscrit sur le forum, (ça viendra), je suis en train de terminer ma chrono (que je trouve un peu longue, comme à mon habitude), et je vais sûrement devoir couper des choses à contre cœur en essayant de garder les détails édifiants.
    J’en profite pour te partager deux résultats de tests que je viens de faire sur les ennéagrammes, que je trouve intéressants, et si tu as un premier avis quant aux typologies probables (en corrélant avec la petite intro que j’avais fait en comm de V pour V…) ça me servira tout autant; car je dois voir un psychologue le 24 juin, avec qui je parlerai surtout relations familiales (c’est dans le cadre de l’analyse génétique), mais j’espère en tirer aussi quelques révélations sur le comportement global.

    Quoi qu’il en soit, un précédent test (de mémoire), m’avait sorti des probabilités sur mes types (je prends en compte le fait d’avoir hésité sur beaucoup de questions, ainsi qu’avoir critiqué pas mal ces questions trop radicales^^):
    6a5, ou 5a6, suivi de 6a7, 5a4, 7a6, 7a8
    sur ce lien: http://www.eclecticenergies.com/francais/enneagramme/evaltest.php

    Je viens donc d’en refaire un qui me plaît un peu plus du fait de sa longueur et sa probable rigueur plus grande; d’autant plus qu’il indique les pourcentages obtenus pour chaque types (très bien fait), mais j’ai quand-même mis beaucoup de « ça dépends des fois », y compris pour la référence T ou F. Je ne l’ai fait qu’une foi, ça doit donc être à relativiser mais je trouve plus pertinent; et ça me donne:

    Tous à 21%:
    -9 (médiateur)
    -6 (loyaliste)
    -4 (l’artiste)
    Suivis de près par:
    -5 (l’observateur) à 16%
    -7 (l’optimiste) à 10 %
    -3% pour le 1 (l’idéaliste), 2% le 8 (le leader), et 1% pour le 3 (le battant)
    sur le lien: http://www.enneagramme-envolutif.com/test-enneagramme-long-gratuit.html#TestBase

    Je pense qu’il y a une correspondance et une confusion entre 9 et 6 et 5, mais je me suis pas mal retrouvé dans la description qui est faite du 9, avec sa colère différée pour éviter les conflits, sa discrétion, à moins que des valeurs soient atteintes de manière déterminantes, et encore, je suis vraiment très très discret en IRL, beaucoup d’appréhension quant aux modifications d’ambiance que pourrait amener mon intervention, ou alors vis-à-vis de ma capacité à m’exprimer plus clairement que si j’avais l’esprit froid). Cependant j’avais cru lire quelque part que le 9 était vraiment satisfait de son inhibition, en général; pour ma part, j’ai certainement une « secondarité » (pour en revenir à la caractérologie) qui fait que mes pensées et mes humeurs sont souvent perturbées par des événements antérieurs qui n’ont pas été résolus. L’harmonie intérieure résultante n’est donc que très relative dans bien des cas.

    J’ai un problème avec le 5; étant donné que je pense être quelqu’un de bien plus préoccupé par le monde extérieur que ne le serait une personne 5 intégralement en contrôle de soi ou je-men-foutiste en ce qui concerne l’avis des autres; il n’a pas peur de blesser, alors que pour moi je pense que le 5 vient en aile ou alors c’est une confusion avec 9. Car même s’il m’arrive, de plus en plus, de m’affirmer sans auto-censure, j’appréhende beaucoup le résultat de mes positions et les réactions qu’elles pourraient produire ainsi que les possibles incompréhensions que je susciterais en essayant d’exprimer quelque chose de dur à saisir en une phrase, qui dépasse les parlotes légères et terre à terre du quotidien. D’un autre coté, si j’ai un certain sens de la conciliation, ce n’est pas celle d’un béni-oui-oui, qui se satisfait que personne ne prenne position ou que l’on fasse une sorte de compromis dépourvu de touche personnelle. J’éprouve vraiment ce genre de situation où je me rends discret par appréhension, parce que généralement j’ai vraiment un avis sur la question.
    Le coté 6 est sûrement à corréler avec 9.

    Puis il y a la forte présence du 4 qui ne m’étonne pas du tout, ça doit être toute mon enfance; il parait que j’aurais dit une fois à ma tante que je me sentais comme si je n’existais pas (:xd!) L’enfance en gros c’est un film, mais un film bien réel. Des images et des enchaînements de mouvement suscitées dans mon esprit par la simple écoute de musiques qui pouvaient m’arracher à toute activité et m’hypnotiser le temps de leur durée. Plein de couleurs, de lumières, de vent à respirer. Dur d’avoir à s’expliquer devant les autres personnes du même âge.
    Le coté 7 vient probablement de cette forme d’exaltation qui est en moi, peut-être « l’ambition aspiratrice » (faussement inactive donc, ça correspond aux plus actifs des non-actifs); parfois elle se manifeste quand je m’apprête à réaliser même quelque chose qui ne me motivait pas au départ et que j’ai finit par y trouver quelques raisons suffisantes pour l’action, la simple idée d’être dans l’action peut susciter en moi cette exaltation, cet entrain qui se manifeste même « facialement » parfois, sous forme de joie (qui peut aussi s’apaiser progressivement, cependant, lorsque je suis déçu de l’expérience bien réelle).

    Le reste est peu signifiant; je suppose que le 3 est lié à 6, sous certaines formes. C’est de l’endurance, de la persévérance par goût de finir la course, même à petite vitesse, lorsque l’on pense s’être trompé de voie, pour l’honneur ou la dignité. En général je suis satisfait d’avoir accompli quelque-chose, même si j’appréhendais sa réalisation ou ne me sentais pas au bon endroit.
    Le 8 est certainement un aspect de moi dont j’ai dû avoir conscience très tôt et que je n’ai pas favorisé. Pour le coup, aujourd’hui, j’ai souvent du mal avec les gens qui n’aiment pas être gouvernées mais qui aiment gouverner tout en exigeant que c’est l’exclusive expression de la liberté. Quant au 1, ma foi, si je dois avoir quelque chose d’un idéaliste c’est un idéalisme assez brouillé, par toute cette appréhension sûrement, la socialisation tardive dont les conséquences portent loin, mais comme je disais récemment, je commence à avoir une idée structurée de la vie que je souhaite.

    Bon, voilà, c’est une ébauche; peut-être que quelqu’un s’y retrouvera; pour le forum, je mettrai un premier poste pour la chrono; puis, pour ne pas inciter aux erreurs, je mettrai un deuxième qui contiendra mes recherches (dont les ennéagrammes. Si tu as des premières idées de typologies du mbti qui pourraient correspondre, n’hésite pas à m’en faire part, ça m’intéresse.

    • zogarok juin 24, 2014 à 17:31 #

      Tu as fait le bon choix car EclecticEnergies est le meilleur des tests approfondis sur l’enneagramme.

      Sinon, tu peux t’orienter selon les centres (instinctif/mental/émotionnel) ; déterminer la hiérarchie des centres chez toi et leur orientation ensuite.
      Par exemple, si tu es Instinctif, tu seras 8 (centre orienté vers l’extérieur), 1 (vers l’intérieur) ou 9 (centre « anesthésié » et tourné vers l’extérieur/l’intérieur à la fois).

      Ce que je vois dans tes résultats c’est le trio 469 qui plaide pour le F>T ; et aussi, le trio 138, celui disons « antagoniste », clairement refoulé. Tu as oublié le 2, par déduction il serait à 5%.
      Sur le MBTI je crois aussi qu’on peut exclure INTP (même si ces résultats ennea peuvent sonner INTP), ça se situe entre INF/INJ pour toi. Je préfère néanmoins ne pas me prononcer en détail pour le moment. Et c’est assez rare.

      Tu fais beaucoup de liens entre les 9 profils et tu as raison, mais les confusions que tu perçois entre eux seront facilement et considérablement écartées au fur et à mesure. Par contre, il faut prendre en compte les sens d’intégration/de désintégration ; par exemple, le 9 alpha s’intègre en 3, se désintègre en 6 (et l’inverse pour le mu). Il y a également les ailes : ce sont les deux types voisins, un 9 peut donc être 9w8 ou 9w1. Ce dernier concept est à prendre avec des pincettes cependant. Pour le premier, il faut savoir qu’un type peut avoir une bonne comme une mauvaise influence des deux autres types auxquels il est relié. Par exemple, un 9 alpha peut aussi présenter des aspects dits « sains » du 6.
      Pour tous ces sens, ces ailes, il faut consulter les flèches qu’on retrouve sur cette figure : http://www.profilcb9.com/images/i/ima/image-enneagramme.png

      Et pour découvrir les centres et les orientations : http://www.enneagramme-envolutif.com/documents/articles-decouverte-enneagramme-theorie-centres.html

      Bienvenue sur le forum, je constate que tu viens de t’installer ! http://mbti.forumactif.fr/spa/Greenbat85

      C’est vrai que mes choix de photos apparaissent un peu orientés, Poutou/Hollande pas mis à l’honneur. Pour Hollande mea culpa, il est plus vraisemblablement 9w1 que 7w6, même si ce serait la seconde possibilité. Pour le reste, je me suis servi de leurs profils pour présenter doucement le MBTI, donc je pense avoir eu raison de présenter des hypothèses qui font sens a-priori même si en connaissant bien le MBTI on se montre davantage catégorique à leur égard.

  4. Greenbat85 juin 25, 2014 à 17:27 #

    Peut-être 9w1 avec 6w5 ou 6w7? Ou un 1w9 bien inhibé avec 4w5? Le 4 a l’air quand-même important et je le crois vu mes fortes impressions voir aspirations esthétiques, mais 2 semble en retrait (du fait de ma tendance à l’isolement je suppose). c’est étrange, ce midi je suis passé à coté de gens qui faisaient la manche (depuis pas mal de temps déjà, au grès de mes études et réflexions, je me suis résolu à ne pas faire la charité et d’aborder plutôt la transformation des structures que la bonne conscience spontanée et généreuse); je suis donc passé devant ces gens qui ne croient plus en la société, ce qui m’a valu un beau « un sourire peut-être? ». J’étais vraiment énervé au fond, parce que je voyais que dans les deux cas quelque soit mon action j’étais plein de remords: si je mettais trois pièces je me débarrassait vulgairement de ma conscience en gardant ces pauvres gens dans la dépendance, la boisson et la cigarette; si je les laissait en plan sur le moment, je pouvais continuer à agir au niveau social, ce dont ils ne saurait rien, mais avec la certitude que leur chance de se nourrir et s’épanouir plus convenablement serait plus grande non seulement pour eux mais pour tous les autres. Je me disais POURQUOI CHOISIR? Pourquoi eux? Si passer pour un je-men-foutiste est le prix à payer pour cette lucidité, tans pis ça vaut le coup d’être incompris. Et j’ai tout de suite eu besoin de mettre ça à l’écrit (pas maintenant) mais sur mon FB. Alors est-ce que j’ai ce coté 2, dévoué et altruiste, je ne sais pas parce que c’est très intérieur à mon avis, mais il y a assurément des principes forts, et ce n’est pas spontanément manifesté. bon la suite sur le forum.^^

    • zogarok juin 26, 2014 à 00:09 #

      On va exclure le 1 direct :v Je penche pour INFP et 6 pour toi. Le 6 est le type le plus viscéral (plus encore que le 8, instinctif extérieur) et avec son centre mental réprimé mais néanmoins privilégié, surtout combiné à un Fi (Sentiment Introverti), il aura tendance à être harcelé de questionnements permanents. C’est différent du critique intérieur du 1, qui cherche à être équilibré mais ne pense pas autant à la façon dont il affecte les gens les plus proches. Ces débats intérieurs sonnent Fi, avec un ennea-6 qui n’arrange rien en empêchant d’éclaircir les valeurs, car il évalue toutes les options possibles sans être capable de les hiérarchiser.
      Et du coup ce côté 2 serait une déformation. Tu auras des points communs avec l’ennea-2 probablement, peut-être même des motivations comparables, mais les fondements (la compulsion, la passion, le centre et son orientation) ne sont pas là, tandis que ceux de d’autres s’affirment ; ennea-6, sur le triangle, connecté au 3 et au 9, qui semblent t’influencer – tu les as exprimés sur le forum. Je n’ai pas encore tout lu en profondeur par contre.

      • Greenbat85 juin 26, 2014 à 10:27 #

        Pertinent. Tu écarterais aussi le 9? J’ai des critères du 6 à prendre en compte c’est certain, ne serait-ce de par ma préoccupation pour la coexistence, je pèse toujours les circonstances, je redoute des éventualités, à tort ou à raison, et je peux cogiter d’autant plus en différé (je ne suis pas sûr quant aux fonctions du mbti que ça implique mais j’ai une idée). En plus, ça s’intègre en totale cohérence dans mes préoccupations intellectuelles, j’ai même nommé ma philosophie du nom de coexistentialisme (:xd!). Ce qui me surprends, c’est que je suis capable d’identifier une personne qui m’apparait nettement plus sentimental que moi, vu de l’extérieur je veux dire. Je suis capable de retenir mes impressions dans une situation donnée, sûrement du fait de l’introversion, alors que mon meilleur ami par exemple MONTRE souvent son besoin de s’exprimer et on sent l’extraversion du sentiment comme personne, impulsif, peut-être plus bloqué dans le présent de ce fait.
        Quelqu’un sur le forum a placé quelques arguments en faveur de ISFP, c’est aussi à voir, même si je ne me retrouve pas vraiment dans le coté exibhition; au contraire, dans des circonstances habituelles j’ai plutôt tendance à me faire oublier dans un coin, que cela soit en famille ou ailleurs, mais une réflexion sur Ne et Se est sûrement interréssante, en plus ça ne serait pas la première fois qu’on a ce genre d’hypothèses (ex: Jean Jacques R. qui a succéssivement été typé ISFP, INFJ, puis finalement INFP par on ne sait qui). Aussi je mettrais plutôt mes préoccupations quant aux choses de la vie un peu plus terre-à-terre sur le compte de F que de S. Mais ISFP a aussi un développement de Ni à l’âge adulte. Donc c’est à voir, ISFP reste pertinent aux vues de mon adolescence et sûrement un peu l’enfance aussi, d’autant plus que les deux profils partagent Fi dom et Te inf. Sinon tu pencherais pour Fi dom plutôt que Ni dom?
        Il faut aussi que je fasse les tests que tu m’a conseillé pour l’ordre des centres, même si tu semble avoir déjà un avis.

        • zogarok juin 26, 2014 à 14:52 #

          Je crois que le Fi est évident, jusque dans ces comparaisons avec des personnalités, la façon de juger et rapprocher de soi.
          J’ai écris un message pour ton topic, je le publierais bientôt – je n’interviens quasiment plus sur le forum. ISFP est plus vraisemblable que l’INTP, mais quand même sacrément ambigu et au niveau des fonctions ça ne cadre pas, alors que INFP cadre parfaitement. Maintenant, je te vois INFP ou INxJ, les deux ont des points communs avec toi, surtout l’INTJ, mais c’est en second plan, je m’expliquerais. Cependant il y a des personnes que je n’aime pas « typer » de façon brutale parce que ça ne suffit pas à bien refléter leur profil.
          Et j’écarte moins le 9 que le 1,2,4,7,8, mais le 6 a de lourds arguments. Et il faudra voir aussi les variantes instinctives (Sp/So/Sx), où on entre dans le détail et effectivement se trouve tout près de ce que tu montres.

          • Greenbat85 juin 26, 2014 à 15:54 #

            Si je comprends bien, en deuxième hypothèse tu envisages un INTJ qui fais une boucle Ni-Fi puis Se, en sautant Te? Ou pour ISFP, (ce que je viens de dire sur le forum) une boucle Fi-Ni-Te sans Se? Ou encore, pour INFJ Ni-Ti-Se en sautant Fe qui constitue la fonction d’intégration sociale? Penses tu toujours que j’utilise Ti et si oui se peut il qu’il s’agisse d’une simple ?
            Quant aux enneagrammes on aurait du 6w5 et 3w4 avec un 9 quelque part qui fait le lien … je dis ça par pure conclusion et intuition pour le coup, je ne connais pas assez cette approche. De plus ça m’étonne ce 4 que tu met bien derrière le 3.
            Bon je vais aborder la partie adulte.

            • Greenbat85 juin 26, 2014 à 15:56 #

              oula j’ai oublié de finir une phrase, mais l’idée générale c’était que faire de Ti ^^

              • zogarok juin 27, 2014 à 14:58 #

                Pour le Ti je pense donc que ce n’était qu’une apparence sur ces messages, où tu en revenais souvent à des catégories bien établies, nourries d’une grande part de subjectivité – à l’inverse de la plupart de tes raisonnements par la suite. Je n’exclue rien pour toi mais Ti me semble tout de même plus que secondaire à l’arrivée.

            • zogarok juin 27, 2014 à 14:56 #

              Je vais te publier ici ce que j’avais entamé comme potentielle intervention sur ton topic, le jour de ton arrivée :

              L’intervention de Titiwilly souligne parfaitement ce qui me fait retenir un jugement définitif. J’arrive à jauger la personne mais passer au typage m’apparaît comme une régression et impose un tri qui me semble impossible. Je ne pense pas que Titiwilly soit ISFJ ou INFP, mais présenter le diagnostic INFJ ne parle en rien de lui. Il est possible que ces deux personnalités soient :
              – trop éparpillées
              – trop complexes, mais peut-être aussi simplement indifférenciées
              – à un niveau de « développement » faible voir écrasé par leur niveau de conscience

              Pour le reste je ne vois pas de présence « spontanée » du Ti chez Greenbat, alors que celle du Te m’a semblé évidente. Il est plus vraisemblablement Fi, mais sans présenter les manifestations négatives, en tout cas directes, que cette fonction induit souvent. Je le crois plus Si que Se, d’ailleurs ça me semble un appui pour le « roman de (sa) vie ». Il est dans ce cas Ne>Ni et il est vrai que je ne vois pas de pilier dans ses longues interventions, mais plutôt un amalgames de commentaires et de digressions savamment agencées – il y a plus d’ordre et de continuité dans le langage de Greenbat que chez les NP plus ordinaires, tel qu’on peut les trouver ici. Paradoxalement c’est plutôt Te qui me semble être ce « pilier », lui qui génère des catégories et des conclusions, en balayant les béances entamées par Ne. L’autre manifestation du Te c’est vraiment cette attitude envers l’extérieur, pas pro-active dans le sens où Greenbat serait spécialement assertif, mais en raison de cette manie d’envisager le résultat pour chaque action, le gain de tel effort, en se fiant à un raisonnement objectif (la manifestation la plus limpide étant cette confiance pour toutes sortes de diagnostics empiriques).

              Dans les commentaires sur le blog, malgré des séquences confessions, j’étais absolument réticent pour un typage quelconque. Il me semblait que ce serait INF, peut-être INT. J’envisage comme Owl la possibilité ISFP mais pour les balayer toutes, car j’ai tout de même l’impression de lire un IN. Greenbat met beaucoup l’accent sur l’expérience, mais pas seulement celles qu’il a vécu ; il fait de l’expérience le révélateur de toutes les vérités fondamentales mais aussi ce qui atteste de sa réalité psychologique. C’est elle qui fait le tri, par-delà la subjectivité. Ca renvoie au Te, le Pe est franchement instrumental, directement « en vue de » ; peut-être à cause d’un Jugement-dom développé, soit, mais ça va à l’encontre de l’attitude normale du Jugeur introverti.

              • Greenbat85 juin 27, 2014 à 16:10 #

                Tu as écrit et publié ça après avoir vu la partie adulte ou avant?
                +1 pour ton observation de la pensée organisatrice en renfort de l’intuition qui ne semble jamais aboutir. Ca a l’air de tenir la route. D’ailleurs, quand je n’aboutis pas, je m’en remet à une multitude d’avis d’autres personnes pour pouvoir faire le tri, comme je l’ai fait ici, mais je reviens toujours au final, avec ce filtre (que je ne sais bien définir), à ma propre conclusion.

                ça me fait penser, à un autre niveau de discussion, que l’induction, (dont il semble s’agir) me parait toujours insuffisante, et j’en suis toujours plus convaincu depuis que je vois tant de gens invoquer leur expérience personnelle pour avoir des conclusions à un niveau global des choses dont ils n’ont finalement pas l’expérience eux-même, je crois que même si à un moment ou à un autre je dois passer par là je ne peux pas conclure exclusivement dans ce sens, et je dois m’en remettre à un système ouvert, le plus général possible, dont découle les nouvelles possibilités d’observation, et qui s’alimente en permanence; seule manière à mon avis, de ne pas bloquer la réalité comme une photographie et de ne pas prendre pour soi ce qui resterait biaisé par « l’interprétation arrêtée » (réellement intervenante).
                Mais d’un autre coté, je ne crois pas à une objectivité absolue (outre ce système général et ouvert), qui ressemble un peu au principe des sciences mais avec encore moins de dogmatisme, pour les même raisons, je dois admettre qu’il y a une part d’interprétation dans tout avis que nous portons sur toute chose, exclusive ou pas, et que cette interprétation sert surtout à créer une convention. Reste à différencier les conventions « bénignes » et celles ou plutôt Celle qui permet la Coexistence au chaque niveau de complexité du réel.

                Bon pour en revenir au sujet précis, dans l’hypothèse de INFP 6 (et un peu 5 je suppose?), j’ai une petite idée de là d’où pourrait venir l’impression de Ti, ainsi que d’où vient mon probable Ne-Si. Ce que je comprends le plus de Te dans mon vécu, si je ne me fourvoie pas sur la fonction, est dans le « décalage » dont j’ai parlé, même si c’est souvent avec l’implication de ma sensibilité envers l’environnement, je suis bcp dans la cogitation différée, je redéfinis mieux les situations après coup, je les revis et projette leur éventuelle continuité, parfois plusieurs années après, ce qui me rappelle la « rumination » dans la caractérologie. Puis, si tu as lu la partie adulte, et ma toute fraiche mention d’une discussion avec ma mère, tu verra que je pense qu’elle est INFJ et que comme j’ai été bcp plus en contact avec elle, j’ai sûrement apprivoisé certaines de ses manière d’agir (la clarification Ti) couplées à mon expérience d’incompréhension des autres et le besoin de clarification qui en résulte. Préoccupations à long-terme aussi, alors que je donne l’impression d’être une feuille au vent perdue dans ses intuitions, ce qui créer tout le temps du doute. Bon ça reste à titre d’hypothèse.

                • Greenbat85 juin 27, 2014 à 16:17 #

                  Ce que j’ai mal exprimé dans le commentaire ci-dessus (pour la partie « autre niveau de discussion »):
                  Je voulais pointer la sorte de théorie et d’idée, d’aspirations et de croyances, qu’il me semble impossible de ne pas créer pour invoquer des faits. Quand j’ai une discussion sur le monde, surtout ces temps ci, j’apparais comme celui qui est complétement perché, par contraste avec ceux qui ne font QUE évoquer leur expérience.
                  Bon après c’est peut-être dans le cas de discussions avec d’incontestables « S » ^^

                  PS: ce petit différé de ma part, alors que pourtant je suis au calme, de quelle(s) fonction(s) est t-il le révélateur?

                • zogarok juin 27, 2014 à 17:54 #

                  Je l’ai écrit le jour de ton arrivée ; mais je n’ai pas encore lu « en profondeur » – j’ai du mal à ne pas survoler un texte, alors un tel pavé ! Je prends des éléments, qui me semblent significatifs.

                  J’ai parcourue la partie adulte et relevé ce rapport à ta mère en effet. J’ai vu aussi l’hypothèse INTP et encore une fois on peut l’exclure, ISFP est plus valide par exemple. Ton attitude contre-indique clairement le type (ISTP de même) et de tous les IN, les INTP sont bien les seuls qui ne s’ouvriraient pas à ce point et sont les plus incapables de se mettre en avant (bien plus que les ISF), même si leur discrétion est compensée par les vertus du tempérament NT.

                  INFP 6w5 est le plus probable en effet, ça recouvre tout ce que tu évoques, ça explique également pourquoi quelqu’un est parti sur l’hypothèse INFP 5 et a trouvé une certaine validation. Pour les 9 et 3, encore une fois ce sont les types « liés » sur la figure, le sens des flèches ; les 3-6-9 sont reliés et sont un cas à part sur la figure car ils sont dissociés de tous les autres et ont la particularité de réprimer leur centre préféré (le Mental pour le 6, l’Émotionnel pour le 3, l’Instinctif pour le 9).
                  Et tu manifestes encore des comportements typiques de 6, qui cherche à être s’assurer avant de s’engager en invoquant des « autorités » extérieures ; et a tendance à se noyer dans une quantité illimitée d’informations, sans savoir tirer de vérité générale solide. Lis des documents sur le centre mental réprimé (ça existe assez peu malheureusement, c’est évoqué en quelques lignes), tu t’y retrouveras probablement.

                  • Greenbat85 juin 30, 2014 à 14:45 #

                    J’essaye d’avoir des témoignages de INFP et ISFP pour les manifestations de leur Te inf, et INTP pour Fe inf, parce que même si on m’a plusieurs fois classifié (Dorloth surtout), on m’a rarement pointé avec précision dans la chrono pour me montrer là où les fonctions correspondent; il y a eu surtout une appréciation générale sans exemples.

                    « et de tous les IN, les INTP sont bien les seuls qui ne s’ouvriraient pas à ce point et sont les plus incapables de se mettre en avant »

                    Jj’avoue que je ne ferais probablement pas ça en IRL à moins d’être dans un cadre approprié pour ça (un psy peut-être), puis je crois pouvoir dire que je me suis toujours évalué (à postériori) comme le plus asocial dans le milieu scolaire (tous ceux qui avaient des prob de comm me semblaient évoluer dans l’année, moi j’étais planté dans mes positions, sauf détails); même si ces temps ci, malgré tout, je ne sais pas si c’est l’isolement du fait de vivre dans son propre appart qui fait ça, mais je me confie plus souvent à des gens, même des gens que je ne connais pas …
                    Bon après ça m’affectait vraiment, ça me désolait quand je pensais que l’environnement était normal et que, en fait, tout un pan de la classe se demandait qui j’étais ou me prend pour qui je ne suis pas, et ça me prenait tout mon esprit pour essayer de clarifier discrètement/indirectement la situation avec les autres (comme je l’ai plusieurs fois écrit dans la chrono). C’est un comportement caractéristique chez moi, et c’est pourquoi j’essaye de savoir s’il peut y avoir de telles ruminations chez l’INTP afin de discriminer un bonne fois pour toute entre les deux types. En réfléchissant sur la psychologie, le coup du cours d’option à la fac me trottait bcp dans l’esprit ces temps ci, je refaisais la situation, même sans le vouloir, juste parce que je n’ai pas eu le fin mot de l’histoire, alors que sinon ça n’avait pas eu de conséquence significative sur les notes de mon semestre. Si un tel comportement est incompatible avec un des deux types, ça sera une avancée pour moi.

                    Sinon, INFJ définitivement exclu?

                    • Anonyme septembre 3, 2014 à 17:27 #

                      Salutation Zogarok
                      J’ai bien avancé dans ma recherche de type sur le forum, même s’il y a eu un recul de ma part ces derniers temps vis à vis des meilleurs hypothèses que l’on m’avait proposé (INFP compris, c’était surtout pour mieux comprendre l’ensemble des types et éluder les possibles erreurs).
                      Donc même si je suis sceptique sur le type MBTI (que j’espère déterminer d’avantage par la morphopsychologie) tu peux voir notamment mon dernier topic sur les enneagrammes où j’ai fait deux hypothèses très pertinentes, je pense; en cela qu’elles mettent peut-être en valeur une personnalité sociale et une autre plus profonde. Comme ça si tu as un avis sur la question, il sera bienvenu !

                      http://mbti.forumactif.fr/t2242-auto-analyse-tests-enneagramme-integration-desintegration#56944

                      PS: j’espère pouvoir me consacrer plus tranquillement à tout ce qui est ciné, actu, etc prochainement. En ce moment je suis à fond sur mon orientation ça n’est pas évident.

                    • zogarok septembre 7, 2014 à 20:18 #

                      Salut Green… (ou tu préfères rester ‘anonyme’) ? J’ai lu ça, je vais peut-être te répondre ici ou en privé, mais il semble que tu as toi-même les éléments de réponses et les autres n’auront pas tellement à y apporter. Tu ne penses pas trancher vers Fi-dom ?

                      Comme tu l’as sans doute vu j’ai peu participé sur le forum depuis trois mois (quelques interventions nécessaires, dans L’Agora surtout), mais j’y reviens depuis quelques jours. J’ai mis du vert sur tes messages à défaut de participer. Encore une fois tu apportes déjà tout le processus : il ne reste qu’à trancher entre les options explorées. J’ai vu que Henri avait répondu, ce type n’est pas le plus fiable même si -c’est dramatique- je crois qu’il n’est pas du tout un troll.

                      Hâte d’un retour sur le cinéma ! Pour l’actu, je ne suis pas certain qu’elle retrouvera à court ou moyen-terme une place d’honneur ici.

  5. Greenbat85 septembre 8, 2014 à 16:53 #

    Hello Zog, heuu anonyme non, en fait j’avais tout simplement oublié de mentionné mon pseudo, mais il y a peut-être quelque chose pour une thérapie à relever, vu ce que j’ai dit de mon rapport au monde extérieur et vu la peine que j’ai à revenir sur moi-même :xd C’est d’ailleurs je pense le genre de réflexion qui a fait orienter Henri97 vers l’hypothèse saugrenue (je suppose) ESTJ, pas si idiote puisque tu as toi même relevé que mon « T » semblait être paradoxalement le pilier de mes interventions; mais peut-être suis-je juste un « F » qui surationnalise tout ce qu’il touche, faute de bien maîtriser cette fonction. Tu as toi-même remarqué ci dessus ma difficulté à « conclure ». J’ai effectivement la ferme conviction d’avoir tous les données nécessaires, et toujours d’avantage, d’ailleurs, mais je n’arrive pas à trancher. C’est pour ça que ce que j’attends des autres est, non pas tant de m’aider à enrichir ces données (aussi certes), mais surtout de m’aider à conclure, mais il me faut une multitude d’avis sur la question, pour que je puisse trancher de moi-même, car lorsque quelqu’un se trompera je m’en rendrais compte, et seulement en fin de processus j’arriverais à mettre des mots et un nom sur ces processus internes. là ce qui se passe, c’est qu’il y a très peu de personnes qui interviennent avec précision, ce qui fait que je me retrouve avec des avis éparses mais sans pouvoir vraiment corréler à mon être. ça peut être assez frustrant.
    Pourtant, je pensais me rapprocher de certaines réponses sur le topic « A quelle fonction(s) pourrait correspondre ce comportement? »
    Particulièrement sur mon rapport à la perception; je vois bien qu’il y a quelque chose qui déconne à ce niveau (des tics avec des situations ou des objets, des doutes), et j’avais espoir de déterminer mes fonctions tertiaire et inférieures par ce biais, voir peut-être une dominante ou une auxiliaire mal développée, mais dès que j’en viens aux conclusions rien ne sort parce qu’il y a comme un effet de « synchronicité » qui se créer (quitte à reprendre un terme du vocabulaire jungien) ou un « effet barnum » et je deviens capable de me retrouver dans plusieurs hypothèses concurrentes, du coup, sans pouvoir trancher. Tant pour le MBTI que pour l’enneagramme, ça se passe ainsi.

    Si tu veux, voici un résumé des résultats d’un test que j’ai monté de toute pièce à partir des infos du site 16types pour essayer de distinguer mes fonctions les plus faibles; tu pourras donner ton avis, mais à l’occasion il faudra que je partage le détail des critères car vu comme ça ce ne sont que des chiffres;
    j’ai compté les points pour chaque comportement de chaque catégorie/fonction inf dans lesquelles je me retrouvais le plus, et globalement j’y retrouvais une répression relative de la perception: l’intuition (Ne comme Ni, en difficultés, créant pleins de doutes et d’incertitudes sur le futur, ce qui est étrange vu mon comportement et mes réflexions un peu en « rhizome » sur le forum), tandis que la sensation tendrait à être sur-utilisée: Si surtout, mais Se inf ne me dis rien selon les critères du site web. Et Ti semble à l’abris également, tandis que Te inf me parle pas mal; les fonctions de sentiments semblent les plus à l’abri, avec Ti également:
    (les plus grands chiffres sont ceux qui correspondent au plus grand nombre de comportement de fonction inf, en insuffisance comme en excès cumulés)
    Se 3/8; Si 7/8; Ne 5/9; Ni 4/9;
    Te 5/8; Ti 2/8; Fe 2/8; Fi 1/7.
    De quoi me rendre légèrement sceptique mais il faut garder à l’esprit que ce sont des impressions spontanées, de ma part, à la lecture des comportements donnés. Je ne sais pas quoi dire de Fe, il y a peut-être plus de point pour celui là, comme pour d’autres, mais globalement c’est ce que j’ai obtenu de mieux avec le temps que j’avais pour y réflechir.

    Fi dom parait plausible effectivement du fait que je n’arrive pas trop à me retrouver dans les manifestations de Fi inférieure, et beaucoup plus dans celles de Te inf. Mais je dois aussi considérer que j’accorde beaucoup d’importance à l’harmonie entre personnes quitte à mettre en veilleuse mon ressenti, que j’ai pas mal de sensibilité vis à vis de n’importe quel être vivant au point de m’identifier sans le vouloir, et que je ne suis pas non plus un fada, je crois, de l’identité (sauf en ce moment dans ma recherche), alors bon, il y a des arguments en faveur de Fi comme de Fe.
    Il y a le retour en force de ISFP dans les hypothèses, à cause de ce Ni perturbé dans lequel je me retrouve assez (crainte vis à vis du futur, attachement aux objets, manque de confiance et moments d’abandon de théorie), le fait aussi que je suis pas mal au vent dans le moment présent, cherchant milles impressions diverses (Se aux?), je suis plutôt attentif à et j’éprouve le poids de l’argent même si je n’aime pas passer du temps sur ce sujet, et je n’éprouve rien en lisant les manifestations de Se Inf (il y a aussi cette corrélation avec mon meilleur pote, probablement un ENFP tendant ESFP/ESTP ou l’inverse, qui est franchement maladroit par moment mais en même temps bcp plus (trop) dans la quête de sensation que moi (sport, convivial, et relations heuu « physiques? » …); c’est peut-être un comportement pas si profond qui cache un ENFP à l’intuition peu développée, il n’arrive pas à se concentrer longtemps sur des livres ou n’importe quoi de trop sérieux ou profond, je l’ennuie dès que j’utilise des termes particuliers ou que je rentre dans des détails, mais il manifeste et partage souvent des sentiments profonds (et il tient à ses « rêves », bien qu’ils puissent changer en cours de route; un E-FP je dirais, en fait).
    Reste que je ne comprends pas bien Ni (comme beaucoup de Ni dom justement, si j’ai bien compris), je pourrais donc faire l’hypothèse d’un Ni dom mal développé qui compense par du sentiment ou de la pensée extravertie mais comme je ne comprends pas bien Ni je n’arrive pas à savoir si on peut éprouver avec Ni dom tout ce que j’ai éprouvé dans mon enfance au contact du monde extérieur (Dorloth parlait d’apprécier de la musique avec Ni mais je n’ai pas eu trop de précisions sur le sujet); Ni dom impliquerait tout de même un Se inf, or je n’arrive pas à condamner cette fonction sinon parfois pour un excès de perfectionnisme ou de la colère, négligeant mes repas dès que je me suis fixé un but important à mes yeux, écartant d’autres activités dont la possibilité de réalisation immédiate me frustre, trop attentif à certains détails et moins à d’autres.
    Fi tertiaire me parait peu probable, autant que inf, je pencherais donc plus pour Fe aux dans ce cas de Ni dom; ou alors Si dom/ Fe aux, (ISFJ donc) et là je suppose qu’il n’y a aucun problème à comprendre le Si dom d’un musicien dans l’âme, gratifiant et impressionné par les constructions de sons des autres, ou les traits réalistes d’un dessin, d’une oeuvre, desquels il souhaite dès lors s’inspirer pour finalement créer quelque chose de complètement autre à son tour. Mais mon Si serait alors très mal-mené, je le sur utiliserais parfois quitte à me retirer, à négliger mes repas, à me préoccuper excessivement des signaux de mon corps ou à des détails externes, à presque déprimer (ce qui serait pourtant plus la manifestation du violent retour d’une fonction peu utilisée, si j’ai bien compris).

    Avec ces hypothèses plausibles mais antagonistes qui se bousculent, je ne sais où donner de la tête.

    on

    • Greenbat85 septembre 8, 2014 à 17:06 #

      Et j’ai oublié de mentionné mes dernières aventures avec la morpho-psychologie. J’ai découvert avec joie et excitation la chaîne youtube Cognitivetype qui corrèle comportements cognitifs (selon le MBTI) et expressions faciales … et on dirait bien que ça fonctionne! De quoi m’exaspérer d’avoir la réponse sur le visage pendant que je m’amuse à ne laisser entrevoir que des représentations, probablement partielles (en plus), de ma personnalité, en postant sur un forum. Les auteurs de la démarche écrivent un livre (c’est bon à savoir) qui pourra peut-être donner des bases plus empiriques au modèle MBTI.
      J’ai donc envoyé plusieurs vidéos à mes parents et proches, montrant les divers profils introvertis avec la description des manifestations faciales caractéristiques, j’ai essayé de m’observer dans une glace en train d’écouter « rire et chanson » pour voir si j’avais le sourire Fi ou Fe (no comment), mais je n’ai pas eu beaucoup de retours satisfaisants. Ma mère s’est retrouvée elle même dans l’INFP Joan Baez et je vais dans son sens, c’est elle en plus jeune, ce qui l’écarterait de l’INFJ que je voyais en elle, et elle m’a d’avantage reconnu dans les personnes moins mobiles, dit-elle, plus calmes et posées, comme les INFJ, INTP, et un peu ISFP (de quoi rajouter du flou sur mes recherches …) Mais c’était des impressions spontanées, tout en sachant que nous n’habitons plus sous le même toit ni la même ville, et qu’il est difficile de communiquer sur des expressions faciales dans ces conditions.

    • zogarok septembre 8, 2014 à 17:31 #

      J’espérais (et me doutais) bien que ce n’étais qu’un simple oubli ! Et pas un lapsus, quelqu’il soit !!

      Je vais revenir éditer mon message, comme la fois précédente. Je n’ai pas eu écho de ces « Ni ne comprenant pas le Ni ». Par contre je ne crois pas qu’on puisse fonctionner sur cette seule fonction, c’est la plus inadéquate pour participer à la réalité concrète. D’où probablement une plus grande division chez les INxJ, qui sont anormalement contraints à allez chercher des fonctions secondaires plus ‘efficaces’. On peut bien sûr préférer rester un INFJ éthéré qui finira incapable d’avoir du répondant au quotidien, ou un INTJ dissocié compétent sur un domaine et dont la présence au monde sensible relève du cartoon.

      Encore une fois, cette confusion incroyable pour se typer renvoie au 6 et au 9 sur l’ennea. Ce dernier surtout, par sa compulsion (la paresse : paresse de soi, de se connaître aussi), va empiler les données et se noyer sous un déluge d’informations pour finalement ne pas pouvoir délibérer à son sujet et ne pas être affecté. Un 6 pourrait neutraliser les révélations de son mental pour ne pas se trouver bloqué dans une révélation inquiétante, mais ferais-t-il tous ces efforts ? Je crois que si on éclaire de ce côté là (avec les motivations), on avancera, parce que ça affecte le reste.

      • Greenbat85 septembre 9, 2014 à 14:24 #

        Ce n’était pas du 6 cette accumulation de données?
        Ensuite pour le 9: « Comme sa compulsion ne lui permet guère de dire « Non ! », il manifeste son opposition par une gigantesque force d’inertie, et il n’y a rien de plus difficile à faire bouger qu’un 9 qui ne le veut pas. Parfois cependant, le 9 réagit par une violente et brève colère qui l’effraye presque autant que son entourage. »
        Voilà le genre de généralité contradictoire incompréhensible, qui instaure le doute. Car il faudrait savoir: est-ce que le 9 est avant tout disposé à ne pas refuser ce qu’on prévoit pour lui (ne pas dire « non »); ou bien est-ce qu’il s’oppose par une forte inertie (ce qui contredit le comportement précédent), et occasionnellement par des colères brèves mais brutales (effet cocotte minute, qui contredit de plus bel la première phrase). Le fait est que je me retrouve bien plus dans ce point là: l’opposition, soit par inertie soit par expression colérique si ça monte jusque là (sur une partie assez importante de ma vie d’adulte récente, en tout cas), que dans l’orientation cliché donnée du 9 qui se traînerait, sans aspirations autres, derrière ce que l’on fait de lui. C’est un peu plus compliqué que ça quand-même. Ou peut-être est-ce juste ma réaction à des descriptions un peu rigides.

        • zogarok septembre 12, 2014 à 18:40 #

          Le 9 est le type le plus difficile à saisir après le 6. L’expression colérique doit rester rare ou ponctuelle, ce n’est pas qu’elle soit contre sa nature, mais elle provoquera dans tous les cas ce qui contrarie ses motivations profondes. Par contre un petit coup de sang, comme un éclair qui le dépasse subitement, ça me semble une réaction normale face à une menace lourde sur sa tranquillité. Il a mis son énergie instinctive totalement « évanouie » au service de ce maintien de la paix ; et face à une pression dérangeante, enfin les instincts reviennent et le dépassent ; et lui rappelle tout ce réservoir d’énergie qui dort – et menace cette même paix.

          Il y a un nouveau topic sur le forum, sur lequel je suis intervenu parce que l’excellent lien fourni par Apo & Lunaire a été ignoré. Je crois que ce modèle là est bien plus limpide que l’enneagramme ; et comme lui, il parle des motivations et du caractère, cad du fond inamovible de chaque personne.
          http://mbti.forumactif.fr/t1550p45-test-de-caractere#57352

  6. Greenbat85 septembre 9, 2014 à 15:51 #

    sur le topic suivant, la réflexion sur les fonctions plus faibles du type continue:
    http://mbti.forumactif.fr/t2247-test-sur-les-fonctions-inferieures#57164
    ça me fatigue cette ambiguïté avec l’intuition, Ne et Ni bancales, et la sensation, Se hors de propos, Si furibond (je n’ai pas trouvé d’autres termes); et les premières impressions contradictoires sur la morpho-psychologie.

    • Greenbat85 septembre 10, 2014 à 17:43 #

      Hors sujet; je vais me faire un peu les griffes sur l’article des candidats pour la morpho-psychologie, histoire de voir si j’arrive à rejoindre tes analyses de type.^^

      -Marine Lepen; tu nous la mise dans une stature heuu… « statufiée », du coup, impossible de la typer sur cette photo. Tout au plus peut on voir du Se; j’ai plus de doutes pour le Fi de l’ESFP; de souvenir, dans ses apparitions, elle sort un gros sourire condescendant qui fait plutôt Fe, mais aussi sacrément crispé et remontant vers le nez, ce qui pourrait renvoyer au Fi; elle a dû travaillé ce coté condescendant Fe, (faux-cul à vrai dire, et je ne prétendrai pas être neutre dans cette analyse :d) mais elle ne communique rien par ce biais. Donc ESFP … pourquoi pas! 🙂
      -Nicolas Sarkozy: lui aussi a un sourire assez crispé, cependant jamais asymétrique semble t-il; il faudrait pouvoir éclaircir sur la question de Se ou de Si mais je vois un ESTJ potentiel (avec du Fi jusqu’au dessus du nez, ou alors j’interprète mal le sens des rides, c’est aussi possible^^), et bouche peu ouverte, trop en retenue, ce qui contredit Fe, alors que pourtant les marques de visage s’étendent sur les joues plus que vers le nez on dirait. Ça m’énerve de le dire mais ses crispations des lèvres me font parfois penser à mes propres postures;
      -François Hollande: là encore, avec la photo que tu as choisi, c’est difficile (impossible en fait^^). Mais je suis d’accord pour le ESFP sociable, chef plus par réputation que par un autre critère.
      -Jean Luc Mélenchon: de souvenir, il a un bon gros sourire chaleureux très Fe, essentiellement quand il n’est pas en mode Ti, du coup les deux attitudes sont assez séparées, et le passage de l’un à l’autre peut surprendre (::choc^^). Là sur la photo la perspective donne encore l’impression de rides qui remontent au dessus du nez mais on voit bien que les marques sont bien parallèles vers les joues. Donc c’est réglé: ENFJ, complètement d’accord.
      François Bayrou: attitude trop neutre pour savoir … heuu, ahh bah non du coup c’est vraiment INTP, ou INFJ, mais sûrement Ti.^^
      J’ai des doutes quant à son Fe néanmoins. Copé me semble justement plus froid Ti, et Fe en option.
      -Eva Joly: si elle a du Fe c’est un Fe sacrément timide. Trop timide, en fait; bouche souvent fermée, et les rides me mettent encore du doute.
      -Nicolas Dupont-Aignan: un Fi bien asymétrique, tension dans les joues; il use souvent des gestes de la main à des fins démonstratives: Te en force. INTJ oui pourquoi pas.
      -Poutouuuuu: … poutou? Poutouuuu !! bah voilà :xd

      PS: non plus sérieusement, avec son air timide mais très sociable comme les E–P, et orienté plus physique qu’intellectualité, Poutou me fait penser parfois à mon meilleur pote (grande bouche joyeuse et yeux plissés typiques), c’est assez amusant … mais en version politisée et de conviction, naturellement.

      • zogarok septembre 12, 2014 à 18:46 #

        Oui mais les photos sont là pour la décoration, pas pour renforcer les typages. Celle de Sarkozy par exemple ne renforce pas du tout l’idée d’un ESTP normal, effectivement il apparaît plus « Te » caricatural sur celle-ci. Il faut voir des vidéos surtout.
        Comme les autres, Marine Le Pen doit parler à des masses qui ne s’intéressent pas ou ne comprennent pas la politique. Le sourire Fe de circonstance n’est pas son meilleur atout niveau séduction, je te l’accorde. Elle a assez de charisme sans lui, elle ferait aussi bien de le laisser de côté.
        Poutou m’inspire la mort. Un mort-vivant bienheureux, paisible. L’ataraxie confinant à la vacuité totale.
        Copé est un ENTJ assez évident, non ?

    • zogarok septembre 12, 2014 à 18:32 #

      Le problème ici c’est que tu cherches (et fait chercher) sur la base d’attitudes ou de comportements ponctuels que tu généralises avant tout ; et un peu, des intentions.
      Mais l’intérêt c’est la structure ; et le fonctionnement en lui-même, c’est lui qui définit sur ces modèles.

      Déjà, tu es noyé dans ta subjectivité d’Introverti. Tu essaie de la rationaliser avec des éléments extérieures (Jugement extraverti et plus vraisemblablement Te, la Pensée extravertie). Tu serais donc soit IxxJ, soit un IxxP sur-exploitant cette fonction inférieure, que ce soit en bien ou en mal.

      Ensuite, l’anecdote est omniprésente et pour elle-même. La polarité S est importante, peut-être également surinvestie avec le recul alors qu’elle serait peu reconnue au quotidien.
      Tu te fondes toujours sur l’expérience, éprouvée et avec une lecture très orientée (Si). En même temps tu poses les choses  »platement » : telles quelles, sans trop rien en généraliser (Se), mais en exprimant juste ton appréciation (Fi) et à quoi ça pourrait se raccrocher selon la méthode objective (Te).
      J’ai repoussé ce post car il fallait répondre à ce sujet. Mais je crois qu’il vaut mieux encore laisser la chose en suspens ; là, j’aimerais que tu m’orientes directement ; et alors je prendrais le temps de constater et la liberté de délibérer sur Si/Se.

      Je penche donc pour IxFP. Confusion sur Si/Se, mais je crois beaucoup plus à Si (et Ne). Je pourrais, à la rigueur, concevoir ISFJ avec Ne-Ti très forts, mais pas à ce point de prodigalité.

      • Greenbat85 septembre 15, 2014 à 16:50 #

        J’ai approfondi l’analyse de fonctions avec ma soeur cette fois, en partant des potentielles manifestations négatives, donc pour distinguer des fonctions tertiaires et inférieures, ou bien des préférences mal développées; j’ai discuté tes hypothèses en fonction de ces résultats:
        http://mbti.forumactif.fr/t2247-test-sur-les-fonctions-inferieures

        J’attends beaucoup de la psycho-morphologie pour éventuellement avancer dans les distinctions même si je ne sais du tout par où commencer (des spécialistes? C’est tout récent, et encore en développement, les bases empiriques ont l’air de se préciser mais … ce ne sont clairement pas encore des conventions; ce ne le sera peut-être pas).
        Pour les candidats, je n’ai fait qu’une rapide exposition d’avis basés sur tes photos et quelques souvenirs vague d’images de campagnes, d’interviews. Ça n’est pas le mieux que je puisse faire, c’est vrai; il faudrait que je regarde bien plusieurs vidéos à nouveau; là c’était surtout pour faire mes griffes, et répondre un peu à ton article, comme je disais.
        A propos de typage, j’ai posté un topic sur Jeremie Whistler, artiste qui m’a l’air intéressant pour le MBTI:
        http://mbti.forumactif.fr/t2252-jeremie-whistler-chanson-clip

        • Greenbat85 octobre 30, 2014 à 16:38 #

          Retournement de situation sur le forum; rendez-vous dans ta boîte de messagerie. C’est urgent, … ou pas.^^

          • zogarok novembre 4, 2014 à 19:15 #

            Salut Greenbat ! Je suis passé juste une fois sur le forum ces derniers jours, pour une action rapide, mais là je vais reprendre un peu de temps. J’ai aperçu sur un de tes derniers messages une référence à ce lien entre MBTI et « physique », avec cet article relayé par Slate sur les performances sportives. Je suis sceptique là-dessus.

            • Greenbat85 novembre 6, 2014 à 17:01 #

              Bien reçu,
              Je serais intéressé par ton avis notamment sur ce que tu pensais (à un moment) pouvoir être corrélé avec le profil INTJ (à un moment tu as semblé dire que ce n’était pas impossible … « mais tordu »). Après la vie étant parfois pire que tordue …
              Et puis est-ce aussi tordu que d’être un INFP qui maîtrise son inférieure à 26 ans?
              En tout cas, il m’est difficile de tirer des conclusions sans savoir mesurer dans quelles proportions la psyché est flexible à travers l’expérience …
              Reste que pour l’instant cette nouvelle piste me permet d’expliquer pas mal de choses que je n’arrivais pas à expliquer avec ce que j’avais compris de INFP, et à faire le lien avec pas mal de mes comportements un peu systématiques qui ne rentrent pas dans un profil I–P. (passions périodiques, concentration fréquente sur certains sujets, n’aime pas être interrompu, besoin de savoir « pourquoi » faire telle chose ou « pourquoi » telle personne fait telle chose, distraction et évasion rapide dans mon mental lorsque je suis en groupe, gène avec les foules, fixation sur les « implications » de telle ou telle décision, besoin de clarification de la part des autres ou manque de confiance dans les autres, etc …), tout ceci côtoyant des considérations plus empathiques ou émotionnelles; je me demande si je n’ai pas par hasard une vision émotionnelle voire sentimentale du monde (gagnée avant même ma naissance par l’habitude d’entendre de la musique par exemple) mais un mode de décision plus rationnel …

  7. Greenbat85 septembre 10, 2014 à 17:47 #

    oops, pour Mélenchon je voulais dire « essentiellement quand il n’est pas en mode « Se » (au lieu de Ti), c’est la fonction que le rend plus attaquant, plus agressif, en lien avec Fe-Ni.

  8. Greenbat85 novembre 18, 2014 à 17:02 #

    J’ai oublié de mentionner dans le mp que je t’es envoyé aujourd’hui, que ma critique de Interstellar, le dernier film de Christopher Nolan (The Dark Knight) est sur le forum!
    http://mbti.forumactif.fr/t1941p60-les-derniers-films-que-vous-avez-vus

    • zogarok novembre 23, 2014 à 20:44 #

      Merci Greenbat ; ce genre de contributions est excellent et fait du bien au topic. C’est toujours assez « lourd » à lire mais on trouve plus directement des idées et remarques solides.

      Tu pourrais penser à ouvrir un compte sur Sens Critique. Au moins pour avoir une collection, ça permet de se repérer et c’est plus pratique que des listes à rallonge sur son ordinateur. http://www.senscritique.com/Zogarok Quelques autres personnes du forum y ont crées un compte. Très peu font des critiques et ils le font rarement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :